TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 19 juin 2014 à 20 heures 50, "Le Jeu de l'amour et du hasard".

Promise à Dorante, Silvia obtient de son père de faire la connaissance de son prétendant sous le masque de sa servante Lisette qui, elle, jouera le rôle de sa maîtresse. De son côté, Dorante a eu la même idée, et se présente sous les habits de son valet Arlequin... Valérie Donzelli transpose le célèbre chassé-croisé amoureux de Marivaux dans le Paris d’aujourd’hui avec la troupe de la Comédie-Française.

Promise à Dorante, Silvia obtient de son père de faire la connaissance de son prétendant sous le masque de sa servante Lisette qui, elle, jouera le rôle de sa maîtresse. De son côté, Dorante a eu la même idée, et se présente sous les habits de son valet Arlequin. Très amusé par ce quiproquo, Monsieur Orgon, le père de Silvia, installe tout ce petit monde dans un hôtel chic des beaux quartiers parisiens. Déguisés en maîtres, les deux serviteurs s'éprennent l'un de l'autre. Silvia, elle, ne sait plus où elle en est. Elle est rebutée par Arlequin, qu'elle croit être Dorante. Tandis que ce dernier, dans sa livrée de domestique, ne la laisse pas indifférente…

Joyeux mélange

Ce film de l'actrice et réalisatrice Valérie Donzelli inaugure la nouvelle collection de fictions théâtrales d'ARTE, qui invite des réalisateurs à adapter des pièces à la télévision. Transposant son intrigue dans un Paris moderne, et dirigeant l'excellente troupe de la Comédie-Française, la cinéaste n'hésite pas à envoyer Silvia chez le psy, à lui faire pousser la chansonnette ou à transformer la noce en une partie de jambes en l'air. Tout se mélange joyeusement : des images des rues de Paris se mixent avec l'intérieur ouaté de l'hôtel, la comédie musicale croise les codes du cinéma muet.

Celui-ci crée souvent une distance burlesque mais il renforce également la portée émotionnelle de certaines scènes. Il en est ainsi quand les couples de tourtereaux échangent des répliques sur fond noir dans un silence qui fait superbement ressortir la langue de Marivaux, si habile à suggérer, voire à mettre à l'épreuve, les rapports de force et de classe. Cette hybridation audacieuse des genres nous met dans un état d'alerte jubilatoire : comme les quatre jeunes gens de la pièce, on ne sait plus où on en est, et on en redemande.

Avec : Léonie Simaga (Silvia), Alexandre Pavloff (Dorante), Suliane Brahim (Lisette), Noam Morgensztern (Arlequin), Gérard Giroudon (Monsieur Orgon), Pierre Hancisse (Mario)

Le Jeu de l'amour et du hasard

Commenter cet article