TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 07 juin 2014 à 22 heures 30, le documentaire réalisé par Julien Temple "Rio 50 degrés Celsius".

Nombre d'habitants de Rio voudraient en finir avec les clichés qui ne voient dans leur ville qu’un paradis primitif symbolisé par le carnaval, les plages de Copacabana et le dieu Football. Ceux-là préfèrent évoquer l’histoire de l’esclavage, les inégalités entre les quartiers nord et sud, la guerre des narco-trafiquants et la politique maladroite de "pacification" des favelas depuis 2008.

Être un authentique Carioca, c’est prendre la vie comme elle vient, passer du temps dans les rues, savoir improviser, supporter la chaleur, avoir l’ébriété responsable et ne pas craindre d’être doux ou violent selon les circonstances ! Mais nombre de citoyens voudraient aussi en finir avec les clichés qui ne voient dans la cité dominée par le Pain de sucre qu’un paradis primitif symbolisé par le carnaval, les beautés de Copacabana et le dieu Football. Ceux-là préfèrent évoquer l’histoire de l’esclavage, la création de la première favela (du nom d’une plante grimpante, la seule qui résiste à la sécheresse dans le Nordeste) sur une colline de Rio et les vingt années de la dictature militaire (1964-1984)… Ils dénoncent aussi les inégalités entre les quartiers nord et sud de la ville, la guerre des narco-trafiquants et la politique maladroite de "pacification" des favelas depuis 2008, qui a conduit à de nombreuses expulsions à l’approche de la Coupe du monde de football. Mais Rio reste envers et contre tout un haut lieu de la joie de vivre qui ne peut se concevoir sans la danse et la musique, la samba, la bossa nova et le tropicalisme, à travers quelques grands noms comme ceux de Vinicius de Moraes, Gilberto Gil et Caetano Veloso.

Rio 50 degrés Celsius

Commenter cet article