TV Replay

Publié par Mario

Cette semaine, une chanson culte, un slow inoubliable : « Aline » chanté par Christophe. En 1965, le chanteur tombe amoureux d’une jeune femme blonde aux yeux clairs, elle est secrétaire d’un dentiste parisien et s’appelle : Aline… Une romance de quelques mois qui inspirera les paroles et le refrain légendaire de cette chanson inoubliable : « Et j’ai pleuré, pleuré-é, oh, j’avais trop de peine… Et j’ai crié, crié-é, Aline, pour qu’elle revienne !!! » Voici les secrets de cette chanson qui deviendra le premier tube de l’été. Maiva de Oliveira

Commenter cet article