TV Replay

Publié par Mario

Empoisonneur ou médecin compatissant ? Dans quelques jours, le docteur Nicolas Bonnemaison va comparaître devant la cour d'assises de Pau. Il est accusé "d'empoisonnement sur personnes vulnérables". La justice lui reproche d'avoir injecté des sédatifs puissants et parfois même du curare, à sept patients en fin de vie, entraînant leur mort, sans en informer ni les familles, ni ses confrères, contrevenant ainsi à la loi Leonetti. Lui n'a jamais nié ces injections, mais explique avoir agi dans le seul but d'abréger les souffrances de patients déjà condamnés. Il peut compter sur des soutiens inattendus : les familles de victimes. Paul Labrosse, Clémence Badault, Arnaud Maurial, Yvan Cerieix et Jean-Pierre Wurst ont rencontré certaines de ces familles.

Commenter cet article