TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 juillet 2014 à 00 heure 00, le documentaire réalisé par Georg Wübbolt "Karajan, le culte de l'image".

Herbert von Karajan a investi plus de temps et d'énergie dans le cinéma et la télévision que n'importe quel chef d'orchestre. La caméra lui a permis de constituer un trésor qu'il entendait dédier à la postérité. Lors de ses prestations pour le cinéma et la télévision, Karajan était à la fois un esthète, un perfectionniste et un pionnier.

Karajan a investi plus de temps et d'énergie dans le cinéma et la télévision que n'importe quel chef d'orchestre. La caméra lui a permis de constituer un trésor qu'il entendait dédier à la postérité. Lors de ses prestations pour le cinéma et la télévision, Karajan était à la fois un esthète, un perfectionniste et un pionnier. Le maestro avait foi dans l'avenir ; conscient que les techniques audiovisuelles n'en étaient qu'à leurs balbutiements, il avait déclaré : "Au fond, je suis né trop tôt." Aujourd'hui encore, le langage visuel et les règles qu'il avait mis au point - sur la manière de filmer l'orchestre et les solistes, sur la mise en scène de ses propres apparitions - demeurent une référence pour tous ceux qui adaptent des opéras et des concerts à l'écran. Pour répondre aux exigences de Karajan, les équipes de tournage devaient réaliser de véritables prouesses. Compte tenu des fortes personnalités dont le chef d'orchestre aimait s'entourer, les tensions étaient fréquentes. Le documentaire donne la parole aux plus proches collaborateurs de Herbert von Karajan : le chef opérateur Ernst Wild, la monteuse Gela Marina Runne, le réalisateur Hugo Niebeling et les producteurs Horant Hohlfeld, Günther Breest, Norio Ohga et Peter Gelb.

Karajan, le culte de l'image

Commenter cet article