TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 24 août 2014 à 20 heures 45, le film réalisé par Emir Kusturica "Arizona Dream".

Poème d'une imagination délirante, "Arizona dream" illustre l'envers du rêve américain de Kusturica. Un formidable appel d'air pour ceux qui croient encore aux forces mystificatrices de l'imaginaire. Avec une distribution d'exception : Johnny Depp, Faye Dunaway, Jerry Lewis, Lili Taylor et Vincent Gallo.

En quittant New York pour retourner en Arizona, sur les lieux de son enfance, Axel Blackmar, jeune pêcheur un peu décalé, croise une série de personnages hauts en couleur : Leo et ses Cadillac, qu'il rêve d'empiler jusqu'à la lune ; Elaine, mère hystérique qui ne songe qu'à s'envoler vers la Papouasie à bord d'une étrange machine ; Grace, l'adolescente romantique. Le jeune homme va cristalliser les désirs contradictoires de cette petite communauté…

Icare et le rêve américain

Avec ce film, Emir Kusturica, cinq siècles après Colomb, redécouvre l'Amérique et dessine une carte surréaliste de ce "nouveau continent" à travers un kaléidoscope de songes qui s'entrechoquent dans un fracas dionysiaque. Débarqué en Amérique, le cinéaste bosniaque découvre un espace géographique immense, "une matière extraordinaire pour développer les rêves et les relier aux gens", l'antithèse complète de son pays d'origine, morcelé, où les habitants se cognent sans cesse à des frontières physiques et mentales. Deux heures durant, le réalisateur va pourtant s'employer, dans une mise en scène d'une incroyable audace, à déconstruire ces certitudes fondatrices (famille, succès, patriotisme), usant de la rupture et du déséquilibre, et de l'incursion de l'imaginaire qui contamine peu à peu la "santé interne" du film. Dans cette fabrique à rêves, ce continent métaphorique qu'est pour lui l'Amérique, se débat une assemblée de misfits perpétuellement sur la corde raide, entre gravité et apesanteur. Les différents envols qui émaillent le film (celui du flétan au début, d'Elaine et Axel convolant sur la machine volante, la lévitation de Grace) figurent, chez le cinéaste, la sublimation et le dépassement du conflit, la sérénité et l'espoir retrouvés. Mais cette victoire de l'imaginaire sera temporaire…

Avec : Johnny Depp, Jerry Lewis, Faye Dunaway, Lili Taylor, Vincent Gallo, Paulina Porizkova

Arizona Dream

Commenter cet article