TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 06 août 2014 à 20 heures 55, le film réalisé par Bouli Lanners "Eldorado".

Un garagiste et son cambrioleur se lancent dans une virée surréaliste à travers la campagne belge. À la fois réalisateur et acteur principal du film, Bouli Lanners interprète avec brio le rôle d’un mécanicien en quête de rédemption qui se prend d’une tendresse quasi paternelle pour son voleur. Un road movie poétique et décalé dans la plus pure tradition du surréalisme belge.

Yvan, garagiste qui retape des vieilles voitures américaines, surprend un soir le jeune Élie en train de le cambrioler. Mais au lieu de lui casser la figure, comme il en avait d'abord l'intention, Yvan se prend d'une étrange affection pour le jeune toxicomane et accepte de le ramener chez ses parents au volant de sa vieille Chevrolet. Le début d'une virée déjantée à travers la campagne du plat pays.

Quête de rédemption

Pour son deuxième long métrage derrière la caméra, Bouli Lanners signe un road movie touchant dans la plus pure tradition du surréalisme belge. À la fois réalisateur et acteur principal du film, le cinéaste belge y interprète avec brio le rôle d’un mécanicien en quête de rédemption qui se prend d’une tendresse quasi paternelle pour son voleur interprété par Fabrice Adde. Les cheveux d'Yvan collés au plafond de sa voiture pour qu'il reste éveillé au volant, la rencontre avec Alain Delon, campeur nudiste homonyme du célèbre acteur, un chien jeté du haut d'un pont qui achève sa chute sur le toit de leur voiture… : au fil des tribulations du duo, les scènes burlesques s’enchaînent. À mesure que le mécano et le junkie s’apprivoisent, les drames de leur vie personnelle apparaissent en filigrane. Un road movie loufoque et mélancolique sur fond de paysages crépusculaires d'outre-Quiévrain magnifiés par le Cinémascope.

Avec : Bouli Lanners, Fabrice Adde, Philippe Nahon, Françoise Chichéry, Didier Toupy, Stefan Liberski, Baptiste Isaïa, Jean-Jacques Rausin, Renaud Rutten, Jean-Luc Meekers, Marc Joris

Eldorado

Commenter cet article