TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 24 août 2014 à 23 heures 00, le documentaire réalisé par Michael Wech "Lady Diana contre Élisabeth II".

Le 31 août 1997, la princesse Diana disparaissait dans un accident de voiture. À l'aide d'archives rares et de témoignages de proches, retour sur le duel qui a opposé Élisabeth II à celle qu'on appelait la "reine des coeurs".

Londres, 6 septembre 1997, jour des funérailles de Lady Di. La tension et la tristesse sont palpables. En ce jour de deuil, tous les regards sont tournés vers la reine Élisabeth : quelle attitude va-t-elle adopter lorsque le cercueil de sa belle-fille passera devant elle ? Va-t-elle rester impassible et savourer discrètement son ultime victoire ? Ou bien laissera-t-elle couler ses larmes, comme des millions de gens ? Laisser libre cours à l'émotion ou entériner le triomphe de la morale ? Ce jour-là, quoi qu'elle fasse, la souveraine n'a pas le beau rôle.

Confidences royales

Ce documentaire raconte l'histoire d'une lutte longtemps tenue secrète au sein de la famille royale. Au travers de documents rares et de témoignages de personnalités proches des deux femmes, nous entrons au cœur d'une rivalité qui a fait couler beaucoup d'encre. Charles Anson, porte-parole de la reine durant de nombreuses années, dépeint la nature des divergences et raconte comment Lady Di a affronté sa belle-mère. Du côté de Diana, Patrick Jephson, son secrétaire particulier, et Ken Wharfe, son garde du corps et confident, commentent les rapports entre les deux protagonistes. La princesse refusait de se plier aux règles strictes de l'étiquette. Elle était aux antipodes de la rigidité et de la froideur de la famille royale : les monarchistes voyaient en elle une menace ; les républicains, un espoir. Ne supportant plus la situation, la reine a fini par envoyer une lettre à Lady Di ainsi qu'à Charles. C'était la première lettre manuscrite que Diana recevait de sa belle-mère – une lettre dans laquelle Élisabeth II ordonnait au couple princier de divorcer.

Lady Diana contre Élisabeth II

Commenter cet article