TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, samedi 27 septembre 2014 à partir de 20 heures 50, les deux volets du documentaire "A la conquête du monde".

Les deux navigateurs Fernand de Magellan et sir Francis Drake partageaient une même ambition : le tour du monde en bateau, au service de pays, l’Espagne et l’Angleterre, qui espéraient retirer de l’exploit une suprématie politique et économique.

A 20 heures 50 - Fernand de Magellan

Alors que les deux nations de la péninsule Ibérique s’affrontent pour le contrôle du Nouveau Monde, Magellan (1480-1521), issu de la petite noblesse portugaise, se lance pour l’Espagne à l’assaut des "îles aux épices". En quête d’une nouvelle route maritime qui évite l’océan Indien, contrôlé par les Portugais, l’explorateur a dû convaincre Charles Quint et résister aux intrigues des grands d’Espagne pour mener à bien son expédition. Les fonds levés, il embarque enfin, mais les difficultés se multiplient à bord, jusqu’à la mutinerie. Opiniâtre, le navigateur refuse de faire demi-tour, optant pour "le triomphe ou la mort". Avant de découvrir un passage par la pointe de l’Amérique du Sud, détroit qui prendra son nom, pour rejoindre le Pacifique. Aucun Européen avant lui n’était encore parvenu à traverser le plus grand océan au monde.

A 21 heures 40 - Sir Francis Drake

Au service d’Elizabeth Ière, le célèbre corsaire Francis Drake porte les rêves d’expansion de l’Angleterre du XVIe siècle. À l’époque des Tudor et de William Shakespeare, l’Europe est le théâtre d’une lutte religieuse acharnée. Profondément catholique, le royaume d’Espagne tente par tous les moyens de destituer la reine d’Angleterre, dont les sujets font appel à Francis Drake pour la protéger. Cet homme du peuple entame alors un tour du monde à la voile, à la recherche de nouvelles routes commerciales, pillant les navires chargés d’or, venus d’Amérique, de la superpuissance espagnole. Malgré ses succès, il doit se battre toute sa vie pour être reconnu par la noblesse britannique, qui le traite de parvenu. Un affrontement qui culmine quand, sur son propre navire, il engage une lutte de pouvoir mortelle avec ses investisseurs.

A la conquête du monde

Commenter cet article