TV Replay

Publié par Aanil

Les partenaires sociaux de e-TF1, LCI et TF1 SA ont été réunis ce jour, afin d'être informés des décisions et projets retenus concernant l'avenir de LCI.

LCI annonce déposer un recours en annulation de la décision du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) devant le Conseil d'Etat, assorti d'une demande de suspension de cette décision dans le cadre d'une procédure de référé, compte tenu de l'urgence liée à la fin des accords de distribution au 31 décembre 2014.

Le Groupe TF1 considère que l'avenir de LCI dans son format actuel ne peut être envisagé que sur la TNT gratuite et que ses recours reposent sur des solides moyens de contestation.

Dans cette même réunion, LCI a présenté un projet alternatif de poursuite de son activité sous une autre forme qu'une chaîne classique d'information en continu.

Ce projet, soumis aux organes sociaux et à l'information-consultation des CE, ferait de LCI un média nouveau, proposant à la fois une chaîne de " pay tv " délivrant plusieurs heures de programmes inédits par jours, des flashs infos ainsi qu'une offre de contenus à la demande sur tous les écrans.

Il pourrait être une alternative à l'offre actuelle existante dans le domaine de l'information et repose sur les savoirs faire de l'entreprise tant au niveau éditorial que dans la maitrise des nouvelles technologies.

Ce projet de transformation entraînerait une suppression de 58 postes à LCI,  81 à TF1 et 9 à e-TF1. Le Groupe, qui emploie 2730 collaborateurs, précise qu'il favorisera tous les reclassements internes possibles. Le plan de sauvegarde de l'emploi mis en oeuvre se traduirait d'abord par un plan de départs volontaires, afin de réduire au maximum le nombre de licenciements.

Enfin le groupe TF1 souhaite rappeler que sa ligne d'action concernant LCI demeure inchangée : assurer un avenir à la chaîne et maintenir l'emploi en formant un recours pour un passage en clair de LCI sur la TNT gratuite. 

 

Staff representatives and management from e-TF1, LCI and TF1 SA met today to be informed of the decisions and plans regarding the future of LCI.

LCI announced that it is making an appeal to overturn the decision of the Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA - the French audiovisual media watchdog) to the Conseil d'Etat (Council of State), accompanied by a request to have this decision suspended as part of an emergency procedure, in view of the impending termination of the distribution agreements on 31 December 2014.

The TF1 Group considers that the future of LCI in its current format can only be envisaged on free DTT and that it has strong grounds for its appeal.

At the same meeting, LCI presented an alternative plan to continue its operations in a format different from that of a conventional non-stop news channel.

This plan, which will be submitted to the social authorities and to the works council for information and consultation purposes, would turn LCI into a new medium, offering a pay TV channel with several hours of new programmes every day, news flashes and on-demand content on all terminals. This could represent an alternative to the existing offer in the news sector and would harness both the company's editorial know-how and its expertise in new technologies.

This transformation plan would result in 58 job losses at LCI,  81 at TF1 and 9 at e-TF1. The Group, which currently employs 2,730 people, made it clear that it would move as many employees to new jobs inside the Group as possible. The measures to save jobs would include a plan for voluntary departures, in order to minimise the number of redundancies.

Finally, TF1 repeated that its course of action regarding LCI remains unchanged: to guarantee the channel's future and to save jobs by lodging an appeal to allow LCI to broadcast on free, unencrypted DTT.

 

Communiqué de presse LCI / Press release of LCI (23 septembre 2014)

Commenter cet article