TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 septembre 2014 à 00 heure 05, "Court-circuit".

Spécial Iran

Zoom sur la situation actuelle du court métrage en Iran qui révèle d'une étonnante diversité. Amin Farzanefar, directeur du 1er festival du film iranien à Cologne, nous en donne un bref aperçu. Rencontre avec Negar Tahsili, cinéaste indépendant. Et deux courts métrages : "Sous le drapeau" (Esmaeel Monsef, Iran 2012) et "Un soupçon de poil" (Ana Lily Amirpour, Iran/USA 2010).

1) "Sous le drapeau" (Under the colours), court métrage d'Esmaeel Monsef, Iran 2012.

2) Zoom : la situation actuelle du court métrage en Iran

La médaille a son revers. D’un côté : roses, rossignols, mille et une nuits. De l’autre : despotisme, ayatollahs obscurs, islamisme intolérant. C’est entre ces deux pôles que circulent les images qui peuplent notre imaginaire sur l’Iran. Pourtant, la création cinématographique dans ce pays est d’une étonnante diversité. Amin Farzanefar, directeur du 1er festival du film iranien à Cologne, nous en donne un bref aperçu. Les courts métrages inscrits au programme de ce festival sont le reflet des nombreux talents qui sortent des écoles de cinéma. Cette manifestation met à l’honneur les courts les plus primés, offrant à Court-circuit une occasion toute trouvée de consacrer un numéro spécial au jeune court métrage iranien.

3) "Un soupçon de poil" (Hairy), court métrage d'Ana Lily Amirpour, Iran/USA 2010.

4) Rencontre avec Negar Tahsili

Pour être cinéaste indépendant en Iran, il faut savoir tester les limites, louvoyer entre les interdictions, posséder un vrai talent d’équilibriste. La réalisatrice Negar Tahsili a 34 ans et vit à Téhéran. Dans ses films, elle recherche les chemins de traverse dans une société qui vit sous l’emprise des dogmes religieux. Le résultat de son travail, elle ne peut le montrer que dans les cercles privés et les clubs. Pour Court-circuit, elle évoque le tournage de Privat P.Art et l’art de vivre caché.

Court-circuit (19 septembre 2014) -  Spécial Iran

Commenter cet article