TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire, samedi 13 septembre 2014 à 13 heures 20 sur France 2, du magazine d'information présenté par Laurent Delahousse "13h15, le samedi" :

Ce magazine donne, sur un ton dynamique et décalé, un regard sur l'actualité, l'air du temps et la politique. Reconstitution de ligue dissoute. La petite bande de «13 h 15» fait à nouveau parler d'elle : Marie-Pierre Farkas, Michel Mompontet, Vincent Nguyen, Romain Potocki, entourés de nouveaux reporters, sont de retour sur le front de l'actualité décalée. Après avoir retrouvé le regard politiquement incorrect sur l'actualité de Mon oeil, en route vers de nouvelles aventures chaque samedi, sur les traces de la Gare du Nord, des Champs-Elysées, de Las Vegas ...


Vaches à lait

Embargo russe, variations des prix des céréales..., de la Sarthe au Cantal, les éleveurs et les petits céréaliers s'inquiètent de l'avenir. Mais ils veulent réagir, chacun à leur manière.
Jérôme, Sandrine et leurs trois enfants : paysans de la Sarthe, continuent de se battre pour leur ferme : 60 hectares de céréales et quelques vaches.
13-15 les avaient rencontrés il y a tout juste un an. Ils étaient encore sous le choc de la tentative de suicide de Jérôme en 2008. Un paysan sous pression, qui ne voit plus comment s'en sortir avec163 000 euros de dettes...
Nous sommes retournés les voir cette semaine : ils ont réussi à s'accorder avec leur banque pour étaler leurs dettes sur 13 ans. Mais avec la baisse des prix des céréales, ils n'y arrivent plus. Aujurd'hui, ils se demandent s'il ne vaudrait pas mieux tout arrêter pour changer de vie....

Au coeur du Cantal, Michel, producteur laitier travaille aussi en famille, avec sa femme et son fils : 75 vaches et des céréales pour leurs animaux. Ils sont en contrat avec le 3ème groupe laitier européen. Ils ne fixent donc pas leurs prix et sont directement frappés par les variations de prix de l'industrie agro-alimentaire. Leur litre de lait est acheté 0,37 euro le litre, quand il en faudrait 0,51 euro pour se payer au smic... Entre l'embargo russe et la volatilité des marchés, ils ont dû s'adapter sans cesse. Mais jusqu'à quand ?

Alors d'autres paysans, parmi leurs amis, ont réagi : Gilbert et son frère ont réinventé «l'agriculteur commerçant ». Avec 26 autres producteurs, ils refusent les contrats avec les grands groupes et ont créé leur propre marque « Vallée du Lot ». Leurs arguments : bien nourrir leurs vaches dans leurs champs de luzerne et de trèfle, pour une bonne qualité de lait et vente directe en magasins. Ils ont retrouvé le goût du lait et de leur travail....

Reportage : Edouard Bergeon, Frédéric Capron, Soline Braun et Guillaume Salasca 

[France 2] 13h15, le samedi (13 septembre 2014) - Vaches à lait

Commenter cet article