TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire de l'émission "Complément d'Enquête", diffusée jeudi 11 septembre 2014 à 22 heures 20 sur France 2 :

Deux fois par mois, ce magazine, présenté et préparé par Benoît Duquesne, aborde en profondeur un sujet de société, décliné sous des angles multiples. Tournée en extérieur, sur des lieux directement concernés par le thème traité, cette émission alterne, durant près de 70 minutes, des reportages, des enquêtes et des témoignages. Son but est d'éclairer au maximum les téléspectateurs sur un sujet difficile et controversé. A chaque émission, Benoît Duquesne reçoit plusieurs invités. Ensemble, ils analysent les nombreuses problématiques liées au sujet et tentent d'y apporter des réponses susceptibles d'éclairer le téléspectateur.


Ségolène Royal, l'obstinée

Têtue, solitaire, combative, Ségolène Royal surprend et déstabilise l'opinion publique comme son propre parti.
Après deux ans de traversée du désert, elle est remontée sur le devant de la scène politique et occupe depuis bientôt six mois la deuxième place du gouvernement Valls.
Mais qui est vraiment cette femme politique qui entretient une relation toute particulière avec les Français ?
Comment a-t-elle orchestré son retour ?

Médiatique, culottée, insubmersible, l'histoire de ce come-back résume à lui seul le style Royal. La seule femme à avoir atteint le second tour de l'élection présidentielle reste l'une des personnalités politiques préférées des Français.

De la "Miss glaçon" des bancs de l'ENA à la "bravitude" de la campagne présidentielle, des méthodes parfois très autoritaires de la présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes aux redoutables talents de communicante de l'ex-adversaire de Nicolas Sarkozy, un Document de Complément sur une femme d'Etat devenue incontournable.

Dans ce 52 minutes exceptionnel, ses amis, ses ennemis, ses proches, ses collaborateurs dressent d'elle un portrait sans concession. 

Un portrait réalisé par Audrey Gloaguen, Rémi Bénichou et Marlène Billerey

[France 2] Complément d'Enquête - Ségolène Royal, l'obstinée

Commenter cet article