TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 12 septembre 2014 à 20 heures 50, le téléfilm réalisé par Arnaud Jalbert "La clinique du Docteur Blanche".

Au milieu du XIXe siècle, Émile Blanche, aliéniste comme son père, prend sa succession et s’essaie à de nouvelles méthodes... Un téléfilm inspiré, porté par ses acteurs (de Stanley Weber à Grégoire Leprince-Ringuet, en passant par Serge Riaboukine et Bruno Lochet), qui restitue les débats de la psychiatrie de l’époque.

Étudiant en psychiatrie, Émile Blanche finit son internat à l'hôpital de la Salpêtrière sous l'autorité du Professeur Leuret, aliéniste aux méthodes brutales et fervent opposant à son père, Esprit Blanche. Ce dernier a créé un asile que son fils est amené à reprendre. Cet établissement d'un genre nouveau a été établi sur le modèle d'une pension de famille et voit de nombreux patients renommés venir s'y faire soigner : Charles Gounod, Théo Van Gogh, Guy de Maupassant et Gérard de Nerval, ami et patient de la famille. Entre désir d'émancipation et volonté de soigner les malades avec humanité, Émile lance un défi à son professeur : soigner Saturnin, un patient souffrant d'aphasie, en dehors de l'institution publique, dans la clinique familiale.

Peines de cœur

Inspiré par l’histoire du docteur Émile Blanche, ce téléfilm retrace un épisode de la psychiatrie en France, avant la révolution freudienne. Deux écoles s’y affrontent, les tenants de méthodes radicales et violentes d’enfermement d’un côté et ceux, comme le jeune médecin et son père, qui privilégient -avec prudence- l’accompagnement thérapeutique, de l’autre. Entre Gérard de Nerval, pensionnaire obsédé par un retour en Orient, un vieux ministre accroché du matin au soir à une balançoire et un prince en exil, l’atmosphère de la célèbre clinique de Passy au XIXe siècle est reconstituée avec soin. Stanley Weber campe avec une émouvante justesse ce médecin humaniste tâtonnant, multipliant les expériences, qui peine à traiter son malade, comme à conquérir le cœur de la jeune Félicie qui l’assiste. De fait, portée par un souffle romanesque, la fluidité de la mise en scène, signée Sarah Lévy (Au crépuscule des temps, Little Wenzhou) s’appuie sur une distribution impeccable, de Grégoire Leprince-Ringuet dans l’ami Jules, à Bruno Lochet, sous les traits de l’auteur des Filles du feu, lequel réussira in fine à entrer en communication avec Saturnin par la seule grâce de la poésie.

Avec : Stanley Weber (Emile Blanche), Lionnel Astier (Le professeur Leuret), Philippe Laudenbach (Esprit Blanche), Bruno Lochet (Gérard de Nerval), Serge Riaboukine (Saturnin)

La clinique du Docteur Blanche

Commenter cet article