TV Replay

Publié par Aanil

Dans le cadre de son magazine "Reportages", TF1 diffuse, samedi 30 août 2014 à 13 heures 20, les documents "Chasseurs d'orages", "Jamais sans mon binôme" et "Madame est servie".

 

CHASSEURS D'ORAGES

Un reportage de James Frachon et Hyacinthe Lapin. Montage : Stéphanie Dumesnil, Yann Devesvre et Elsa Lebaratoux (Hide Park)

Aux Etats-Unis, le mois de mai signe l'ouverture d'une chasse très particulière... La chasse aux orages. Parce qu'il est tombé dedans tout petit, Dean Gill est fou de ces phe?nome?nes météorologiques et climatologiques. Dans son sillage, à chaque saison, il entraîne avec lui, une poignée de " fondus " d'éclairs et autres tornades... Nous avons embarqué avec ces traqueurs de foudre qui n'ont pas froid aux yeux. Trois semaines dans la " Tornado Alley " à la poursuite des orages... Frissons garantis.

Il n'avait que 5 ans quand il s'est retrouvé nez à nez avec sa première tornade. Dean Gill est un météorologue français de 42 ans. Expert en prévisions météo à la télévision suisse, sa passion pour les tornades le conduit chaque année en mai à leur poursuite dans la Tornado Alley (le couloir des tornades).

Nous allons passer trois semaines à bord d'un 4X4 de location mais totalement revu et corrigé par Dean : caméras, appareils photos fixés au tableau de bord et sur le pare-brise, satellite pour choisir le nuage le plus prometteur... La " target " dans le jargon du chasseur. Nous voilà prêts pour affronter les surprises de la Tornado Alley, dix sept états : du Montana à la Louisiane en passant par le Texas, le Colorado... Le Midwest. Une moyenne de 900 kilomètres quotidiens à la poursuite d'un orage.

Au 4ème jour, en plein Nebraska, le ciel se couvre enfin, la pluie et la grêle.... " Ralentis, ralentis..... c'est des billes, il y en a des gros là. Impressionnant !" Hélas, le rendez-vous avec la tornade devra attendre. Dean reçoit souvent " des mails de personnes qui veulent devenir chasseurs de tornades et me demandent ce qu'il faut faire pour devenir chasseur de tornades... Je ne me suis pas réveillé un matin en me disant : tiens j'aimerais être chasseur de tornades. C'est une passion qui a commencé depuis tout petit, qui a mûri et maintenant il y a les voyages aux Etats-Unis ". La règle d'or du chasseur : la patience.... Le ciel ne nous tombe pas sur la tête sur commande !

JAMAIS SANS MON BINOME

Un reportage de Sarah Carpentier, Romain Potocki & Julien Voigt. Montage : Alexandre Gosselet (Productions du Moment)

Pour faire une paire, il ne suffit pas d'être deux. Il faut aussi une cadence, un langage, une logique qui en peu de mots suffit à se comprendre. Il y a des collègues avec lesquels on aime travailler, certains que l'on fuit, et plus rarement, il se passe ce petit quelque chose qui fait... un binôme. En partageant l'intimité de trois duos dans des mondes aussi divers que la compétition sportive, le maintien de l'ordre ou la chirurgie de haut vol, nous avons tenté de percer le mystère.

Nicolas Berejny est triple champion olympique en ski alpin. Quasiment aveugle, il est guidé par la voix de Greg qui skie trois mètres devant lui. " Et top et top et top, et triple dans deux, et double et top... " Sur la piste, le duo a ses propres codes, un rythme, presque une musique qui n'appartient qu'à eux seuls. " Son intonation me permet d'être vigilant au bon endroit, car ce qui est dur quand on est mal voyant, c'est de hiérarchiser les infos. Tous mes indicateurs me disent de ralentir, sauf la petite voix dans l'oreille, celle de Greg ". L'année dernière, une simple erreur d'intonation de Greg a fait chuter Nicolas. Alors entre les deux skieurs, " c'est au-delà de la relation de confiance " dit Greg. " Greg est fougueux et moi plus posé et réfléchi " s'amuse Nicolas. " La grande force de Nicolas, dit Greg, c'est son attitude au départ des courses. Il est tellement zen et détaché que ça le rend performant, j'admire ça ". Le secret de leur binôme est peut-être là, dans une relation... équitable.

Pour les deux policiers de la brigade équestre, le binôme c'est avant tout un langage. En patrouille dans les banlieues sensibles de la capitale, c'est l'humour qui résout toutes leurs différences. Et quand on leur demande de donner un nom à leur relation, Thomas parle d'" alchimie particulière " quand Charlène évoque " un vieux couple ; mais sans l'intimité du couple " ! Et comme dans tout bon vieux couple, chacun fait - un peu- dans la caricature de l'autre. Charlène serait aussi étourdie et désorganisée, que Thomas est méticuleux et tatillon. Mais quand la brigade est à l'oeuvre, le second degré s'efface. Quand il faut sermonner trois ados fumeurs de cannabis, le langage officiel prend le relais, à l'unisson. Mais c'est surtout dans les moments difficiles que le duo se renforce. De l'agression armée au parpaing lancé par la fenêtre, en 6 ans, les deux policiers ont partagé plus d'un moment de tension. "Ce genre de situation, quand le stress monte et qu'on les vit à deux, ça rapproche pour toujours " reconnaît Thomas. Rarement un duo de policiers n'a partagé autant en service qu'en civil. Mariage, enfants... Charlène et Thomas, ont presque tout vécu en même temps. Et aujourd'hui, leurs deux familles sont inséparables. Mais ce binôme si harmonieux, qu'en disent vraiment les conjoints ?

Le binôme du chirurgien-stomatologue et de son assistante s'est, depuis plus de 10 ans, construit une passion commune pour la rigueur. Ensemble, ils ont effectué plus de mille opérations chirurgicales. Et, ce binôme-là s'est construit sur une véritable obsession commune: ne jamais rien laisser au hasard. " C'est son perfectionnisme que j'admire, sa capacité à aller au bout des choses " nous avoue Sabrina, admirative. " Elle m'est capitale et indispensable " souligne le médecin, qui d'ailleurs n'hésite pas à l'appeler trois fois aux aurores avant l'opération du jour " pour tout vérifier ". En salle d'opération, l'intervention se pratique à quatre mains. Au chirurgien la précision du geste et à Sabrina le guidage au millimètre. Douze heures par jour, à quatre mains dans une bouche, il doit bien y avoir quelques frictions... " Le secret de notre longévité et de notre entente, c'est qu'il n'y a aucun mélange vie privée, vie professionnelle " confie le médecin. " On a mis des limites à ne pas franchir " acquiesce l'assistante.

 

MADAME EST SERVIE

Un reportage de Chloé Lecomte, Jean-Marc Philibert & Bénédicte Delfaut. Montage : Bruno Esquirol (KM Productions)

Comment avoir le train de vie d'un milliardaire sans être à la tête d'une fortune personnelle... en acceptant de devenir majordome. Un métier dont les maîtres mots sont : dévouement, abnégation, et discrétion absolue. Qu'est ce qui pousse des jeunes venus d'horizons variés vers ce métier ? Quels sont les talents indispensables pour devenir " l'ombre " de Madame ? Pour le savoir, nous avons suivi en coulisses Rodolphe, Sonia, Julien et Viktoria... Avec eux, ce métier ancestral retrouve ses lettres de noblesse.

Rodolphe a 39 ans et une carrière en dents de scie derrière lui. Ancien stewart, ancien professeur de français en Asie... Ce touche-à-tout a choisi de changer encore de direction. Devenir majordome.... Il faut dire qu'il a choisi l'une des formations les plus intenses qui soient : l'académie internationale des majordomes, dont le redoutable directeur M. Wennekes, a fait la réputation. Deux mois de stage intense attendent Rodolphe, aux côtés d'étudiants venus du monde entier. Dans un château en Hollande, il va apprendre tous les secrets de ce métier de tradition britannique. Service en gants blancs, organisation de réceptions, tenue de la maison.. Rodolphe se jette dans le bain avec passion. Mais son côté un peu râleur, un peu français, va lui jouer des tours...

Pour Sonia et Julien, jeunes majordomes au service des plus grandes fortunes de la planète, être majordome, c'est anticiper les besoins 24h/24. Les deux jeunes Français ne comptent ni leur énergie ni leurs pas dans les 2500 m2 du chalet de grand standing dans lequel ils travaillent. Bienvenue à Courchevel. La destination préférée des milliardaires toutes nationalités confondues. Ces clients sont habitués partout où ils se rendent en vacances à se voir offrir les services d'un ou de plusieurs majordomes. Un service hôtelier irréprochable, une assistance personnelle, l'organisation des loisirs... Les majordomes de Courchevel qui sont environ 200 sur la station sont tous polyvalents. Sonia, a abandonné son métier d'accessoiriste sur les plateaux de télévision pour se lancer dans le service privé auprès des milliardaires. Elle qui débute dans le métier est mise à rude épreuve par une tablée de 16 traders londoniens ! Heureusement, Julien, qui a débuté dans l'hôtellerie de luxe, est plus expérimenté, et prend les caprices de ses clients avec philosophie.

Viktoria incarne une autre facette du métier de majordome. Elle possède un portefeuille d'une centaine de clients, des Russes, au sein d'une société. Le concept est simple : offrir les services d'un majordome à une clientèle internationale en séjour sur le sol français. Viktoria et ses collègues se mettent en quatre pour trouver des idées originales pour loger, divertir, instruire ces touristes cinq étoiles. Viktoria prépare un voyage important à Moscou. Elle a rendez-vous avec l'un de ses clients qui a décidé de lui confier une mission délicate : trouver des objets anciens en France, pour décorer sa maison en Russie. Viktoria est majordome, pas décoratrice, mais il faut savoir tout faire dans ce métier ! Réaliser tous les rêves, tous les caprices...

Reportages - Chasseurs d'orages / Jamais sans mon binôme / Madame est servie

Commenter cet article