TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 17 septembre 2014 à 23 heures 30, le film réalisé par Benoît Jacquot "Villa Amalia".

Un soir pluvieux, Ann, pianiste et compositrice réputée, surprend son compagnon dans les bras d’une autre, et retrouve simultanément un ami d’enfance, perdu de vue depuis des décennies. Elle décide alors de rompre avec sa vie, et organise méthodiquement sa disparition... Une fugue (musicale), avec Isabelle Huppert en apesanteur.

Un soir pluvieux, Ann, pianiste et compositrice réputée, surprend son compagnon dans les bras d’une autre, et retrouve simultanément, surgissant tel un fantôme, un ami d’enfance, perdu de vue depuis des décennies. Elle décide alors de rompre avec sa vie, et organise méthodiquement sa disparition, s’employant à effacer toute trace derrière elle. Avant de s’installer face à la mer, dans une villa rouge oubliée de la côte italienne...

Passé décomposé

"Je veux éteindre ma vie d’avant." C’est sur ce postulat, simple et déterminé, qu’Ann entreprend son voyage en état d’apesanteur, mue par un élan auquel elle s’abandonne. Mais disparaître aujourd’hui des écrans radar exige de la rigueur, et un certain sens des réalités : vendre appartement et pianos, changer d’identité, vider les comptes bancaires et jeter, dans des sacs poubelle, le passé accumulé, devenu encombrant ordinaire. Et pour brouiller les pistes à l’heure de la géolocalisation, la voilà qui traverse l’Europe en train, en bateau, en avion, tentant de mieux se perdre pour se retrouver tout entière... Adapté du roman de Pascal Quignard, le film la suit dans sa folle et opiniâtre entreprise, entre détails logistiques avec l’ami d’enfance devenu complice, et dérive onirique – Ann nage et flotte beaucoup. Une fugue nécessaire, formidablement mise en musique, où Benoit Jacquot offre à Isabelle Huppert, un espace libre pour une régénérante métamorphose.

Avec : Isabelle Huppert, Jean-Hugues Anglade, Xavier Beauvois, Maya Sansa, Clara Bindi, Viviana Aliberti

Villa Amalia

Commenter cet article