TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mardi 04 novembre 2014 à 22 heures 40, le documentaire réalisé par Christophe Cotteret "Ennahdha - Une histoire tunisienne".

En 2011, après deux décennies de persécutions, le parti islamiste Ennahdha avait pris sa revanche en arrivant en tête des premières élections démocratiques jamais organisées en Tunisie. Mais en moins de trois années, sa gestion désastreuse de la transition a entraîné son rejet par une partie de la population. Radiographie du parti au lendemain des élections législatives de fin octobre 2014.

Combien de Tunisiens auront-ils voté pour Ennahdha lors des législatives du 26 octobre ? En 2011, après deux décennies de persécutions, le parti de Rached Ghannouchi avait pris sa revanche en arrivant en tête des premières élections démocratiques jamais organisées dans le pays, avec 38 % des voix. Mais en un peu moins de trois années, sa gestion désastreuse de la transition a entraîné son rejet par une partie de la population, dans des proportions que seul ce nouveau scrutin pourra révéler. Le recul ou le maintien du parti islamiste en constitue en tout cas l'un des enjeux majeurs.

Complexité

Dans ce film, ce sont les principales figures du mouvement qui retracent son histoire, de sa naissance en 1978, en réaction à la dérive autocratique du régime de Bourguiba, jusqu'à la proclamation de la nouvelle Constitution issue de la révolution, en janvier 2014. À cette date, les islamistes acceptent de quitter le pouvoir pour apaiser la tension qui grandit dans le pays. Et c'est le premier intérêt de ce remarquable documentaire que de donner longuement la parole à des hommes (et à une femme) plus souvent dénoncés qu'écoutés dans les médias occidentaux : Rached Ghannouchi, mais aussi le vibrionnant Abdelfattah Mourou, cofondateur du parti, qui n'a pas de mots assez durs pour l'épisode gouvernemental ; les deux ex-Premiers ministres Hamadi Jebali et Ali Layaredh qui, sous Ben Ali, ont payé leur engagement de longues années de prison ; et plusieurs députés que l'on suit dans leur circonscription, notamment face à des électeurs furieux. Nourri d'archives et de nombreuses séquences sur le vif tournées pendant plus d'un an, ce portrait de groupe, ni à charge ni à décharge, restitue à la fois la complexité d'un islam politique hésitant entre plusieurs voies et l'enjeu historique de la période charnière que la Tunisie est en train de vivre.

Ennahdha - Une histoire tunisienne

Commenter cet article