TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, lundi 06 octobre 2014 à 22 heures 30, le film réalisé par Alexander Sokurow "Faust".

Après "Moloch", "Taurus" et "Le soleil", Alexandre Sokourov clot sa tétralogie sur le pouvoir avec cette relecture somptueuse et hallucinée de la légende de Faust. Une expérience sensorielle et mystique, Lion d’or à la 68e Mostra de Venise.

En Allemagne, au XIXe siècle. Le génial et torturé docteur Heinrich Faust, assisté du médiocre Wagner, dissèque inlassablement des cadavres dans l’espoir obsédant de comprendre les secrets de l’âme humaine. Poussé à bout par la misère, il se tourne vers l’usurier Mauricius Müller, un Méphisto grotesque qui exerce sur lui un étrange pouvoir de fascination. Avec cet être diabolique il finit par conclure un pacte, qui l’amène à sa damnation et à celle de sa bien-aimée Marguerite.

Capturer l'âme du siècle

Pour clore son cycle sur le pouvoir et le mal entamé avec Moloch, Taurus et Le soleil, Alexandre Sokourov adapte librement le monument de l’imaginaire littéraire occidental qu’est le Faust de Goethe. Sur un mythe littéraire sans cesse réinventé, Sokourov bâtit une fresque ambitieuse et baroque, tour à tour éblouissante, étouffante, sublime ou triviale, sensuelle ou mystique. Il tente de capturer l’âme du siècle, tant dans les dialogues, allant du métaphysique à l’obscène, que dans l’image magnifiquement travaillée. Chaque plan est soigneusement composé à la manière d’un tableau, où abondent les clairs-obscurs évoquant les toiles vaporeuses de Rembrandt ou des paysages d’Altdorfer. Le cinéaste y insuffle son univers esthétique singulier, déformant l’image par le biais de filtres et d’anamorphoses pour mieux capter l’égarement de son héros. Une exploration virtuose des errances de la chair et de l’âme, récompensée à l’unanimité par un Lion d’or en 2011.

Avec : Johannes Zeiler, Anton Adassinski, Isolda Dychauk, Georg Friedrich, Hanna Schygulla, Antje Lewald, Florian Brückner, Sigurdur Skulasson, Maxim Mehmet

Faust

Commenter cet article