TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire du magazine "Des Racines et des Ailes", diffusé mercredi 22 octobre 2014 à 20 heures 45, sur France 3 :

Depuis le palais Jacques Coeur, à Bourges

Nous installons notre plateau au palais Jacques Cœur, à Bourges, une ville qui a joué un rôle majeur dans l’histoire de France. Le palais Jacques Cœur, d’influence italienne, témoigne du passage du Moyen Âge à la Renaissance. Carole Gaessler nous fera découvrir ce palais en compagnie de Jean-Christophe Rufin, auteur d’un ouvrage à succès consacré à Jacques Cœur, un aventurier, véritable personnage de roman.

Nous vous raconterons l’histoire de la guerre de Cent Ans, durant laquelle se sont affrontées la France et l’Angleterre, pour la succession au trône de France. Le futur Charles VII, nommé alors « le petit roi de Bourges », se réfugie chez son oncle, le duc de Berry. La ville conserve encore des témoignages de cette époque prospère notamment la cathédrale Saint-Etienne. Jacques Cœur participera au financement de la reconquête du royaume.

C’est sous Charles VII que naît la première favorite officielle de l’Histoire de France. Agnès Sorel, favorite du roi Charles VII, a révolutionné les mœurs et la mode. Elle était, semble-t-il, l’une des plus belles femmes de son temps. Au fil des siècles, et au fil des règnes, d’autres femmes imposeront leur influence sur le royaume. Nous irons à la rencontre de deux d’entre elles : Madame de Maintenon, favorite de Louis XIV, et Madame de Pompadour, favorite de Louis XV. L’une comme l’autre nous ont légué un patrimoine très riche : le château de Maintenon, pour la première ; l’Ecole Militaire et la Manufacture de Sèvres pour la seconde.

Outre une histoire passionnante et un patrimoine exceptionnel, le Berry possède également une nature riche et variée, qui inspira, de nombreux écrivains au XIXème siècle, notamment George Sand.

La guerre de Cent Ans, entre vérité et légende

Crécy, Azincourt, l’Ecluse… les batailles célèbres jalonnent une guerre devenue mythique : la guerre de Cent Ans. Mais comment tout cela a-t-il commencé ? Quels étaient les enjeux, et les protagonistes ?

Nous partons revisiter les mythes nés de cette grande guerre. Depuis les offensives du roi d’Angleterre Edward III, jusqu’à l’ultime bataille de Castillon, où les Anglais perdent définitivement leurs terres de Guyenne, l’Aquitaine d’aujourd’hui, fief anglais depuis le mariage d’Aliénor avec Henri Plantagenêt.

Sur les champs des batailles de Crécy, et d’Azincourt, Christophe Gilliot nous explique la stratégie des protagonistes, et les raisons des défaites françaises. Les deux batailles restent aujourd’hui des épisodes qui sont encore étudiés dans les écoles de guerre, comme en témoigne la visite d’officiers anglais sur le site d’Azincourt.

Si Shakespeare a beaucoup fait pour le mythe, Anne Curry, historienne anglaise et spécialiste de la guerre de Cent Ans, réajuste la légende aux faits.

Nous comprenons avec l’historien Olivier Nauleau comment Bourges est la capitale politique de Charles VII avant sa reconquête. Lorsque Jeanne d’Arc entre dans l’Histoire, l’historien Olivier Bouzy nous décrypte son rôle dans la reconquête, et sa fin tragique.

Mais la conquête principale de ce conflit exceptionnel est une idée nouvelle, qui allait désormais présider aux politiques de l’Europe : la conscience d’une identité nationale, qui unifie plus sûrement encore les royaumes.

Reportage : Isabelle Thomas, Guy Sabin, Mathieu Hauville, Alain Barnault, Thierry Durel, Antoine Laugier, Pascal Montagna, Laurent Veliscek
Production : France
3

L'héritage des favorites

Belles, intelligentes parfois intrigantes ou provocantes, les favorites sont bien plus que de simples maîtresses royales. A partir du XVème siècle, elles exercent sur les rois de France une influence considérable dans le domaine de la mode, des arts ou de la diplomatie… Tous les regards du royaume sont braqués sur elles. Qu’elles soient aimées ou détestées, rien ne se fait, ni ne se défait sans ces favorites qui œuvrent au prestige de leur Roi et de leur pays… Aujourd’hui, leur héritage est toujours très vivant. Nous vous proposons de partir à la rencontre de trois favorites qui ont profondément marqué l’Histoire de France : Agnès Sorel, Madame de Maintenon et Madame de Pompadour.

A Loches, Jean-François Thull nous ouvrira les portes du logis royal qui, au XVème siècle, a abrité les amours de Charles VII et d’Agnès Sorel, la toute première favorite officielle de l’Histoire. Une jeune femme d’une vingtaine d’années qui, à l’époque, enflamme le cœur du roi et révolutionne les modes et les mœurs à la cour ! La légende raconte qu’elle était l’une des plus belles femmes de son temps… Pour le savoir, nous suivrons le médecin-légiste et historien Philippe Charlier. En 2004 il a exhumé les restes du corps de la belle Agnès. Dix ans plus tard, nous assisterons avec lui à une expérience hors du commun : dans un laboratoire barcelonais, le visage de la favorite va réapparaître sous nos yeux.
Philippe Charlier nous conduira ensuite en Normandie. C’est ici, dans un manoir méconnu que la première favorite est morte dans des circonstances encore suspectes aujourd’hui…

A Maintenon, à quelques kilomètres de Chartres, Hugues Pasquier nous fera visiter le splendide château d’une autre favorite au destin hors du commun : Madame de Maintenon. Au XVIIème siècle, cette jeune femme issue d’une famille de petite noblesse criblée de dettes devient la favorite de Louis XIV, le roi le plus puissant du monde ! Très croyante, elle fera de ce roi libertin un souverain dévot. Couverte d’or, la favorite peut s’acheter cette magnifique demeure et la transforme en un petit Versailles… Mais le véritable bijou du château se trouve à l’extérieur : pour sa favorite, Louis XIV commande à André le Nôtre un jardin à la Française. Mais au fil des siècles, ce jardin a complètement disparu. Gilles Loiseau, le jardinier en chef du château, et Patrick Pottier, créateur-paysagiste, nous raconteront comment ils sont parvenus à ressusciter ce trésor végétal.

Nous mettrons ensuite le cap sur Versailles, sur les traces de celle qui est certainement la plus puissante favorite de l’Histoire de France : Madame de Pompadour. Raphaël Masson, conservateur en chef au château de Versailles, nous ouvrira les portes de ses appartements. C’est ici, au XVIIIème siècle, que le roi Louis XV vient la retrouver. Son influence sur la cour, et surtout sur le souverain est telle qu’elle l’incite à construire deux institutions prestigieuses qui ont traversé les siècles : la manufacture de Sèvres et l’Ecole Militaire.


Réalisateur : Thibaud Marchand
Cadreur : Raphaël Licandro, Damien Augeyrolles
Monteur : Marie Luquet-Courbon
Mixeur : Antoine Goubin
Production : Tournez S’il Vou
s Plaît

Le Berry nature

En route d’abord, avec Brigitte Malard. Cette ancienne photographe et guide propose depuis deux ans des ballades bucoliques avec sa 2 CV, bichonnée avec amour… Au programme : des circuits qui font découvrir le canal de Berry, l’abbaye de Noirlac du 11ème siècle, la forêt de Tronçais, chère à Colbert ou encore les paysages champêtres de la région. Des panoramas si singuliers qu’ils vont inspirer un des grands noms de la littérature française du 19ème siècle : George Sand. Elle vécut une grande partie de sa vie à Nohant-Vic et elle a fait du Berry le décor de plusieurs de ses romans. Cette femme d’exception est devenue l’une des meilleures ambassadrices de sa région.

Nature inspiratrice… A Poulaines, Valérie Esnault va faire d’une terre en friche, un jardin remarquable. Valérie était parisienne et à l’occasion d’un week-end, elle tombe amoureuse du Berry. Elle achète un domaine de 25 hectares dans lesquels elle va imaginer 9 jardins à thèmes… Une bambouseraie, l’arboretum, un jardin de comestibles… Un paradis terrestre qu’elle gardait secret et qu’elle vient tout juste d’ouvrir au public.

A l’est de la région, voilà Sancerre et sa terre qui produit l’une des plus grandes appellations de France. Plus de 400 vignerons travaillent ce terroir tout au long de l’année. Parmi eux, Denis Vacheron. Ancien président de l’Union viticole locale, ce natif de Sancerre sait tout de cette appellation, les hommes, les cépages, la géologie et même les petits chemins à prendre pour accéder aux plus beaux points de vue sur le site. Il nous fait découvrir aussi l’autre richesse du Berry en nous entrainant chez Laurent Perot, l’un des 50 fermiers à produire encore lui même le crottin de chavignol. C’est au XVIème siècle que l’élevage de chèvres se généralise dans la région. Leur lait est inadapté à la fabrication du beurre, on en a fait alors du fromage. Ce sera le crottin dont la réputation a depuis longtemps dépassé les frontières de l’Hexagone.

Dernière étape de notre voyage dans le Berry nature : la Brenne, à l’ouest de la région. Avec ses 2000 étangs, ce territoire est l’une des plus importantes zones humides de France. Un paysage d’eau et de landes où s’épanouissent des millions d’oiseaux, des plantes, d’insectes et qui vaut à ce site d’être classé parc régional depuis 1989. Tony Williams est ornithologue pour la ligue de protection des oiseaux. Il y a 25 ans, cet Anglais en vacances traverse la région… et c’est le coup de foudre pour la Brenne. Avec lui, nous découvrons comment ces paysages d’étangs ont été façonnés par l’homme dès le Moyen Âge pour en faire des réserves de poissons.

Journaliste : Jean-Christophe Chatton
Cameraman : Jean-Christophe Hainaud
Preneur de son : Didier Pêcheur
Production : Fr
ance 3

[France 3] Des Racines et des ailes - Depuis le palais Jacques Coeur, à Bourges

Commenter cet article