TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire de l'émission "Complément d'Enquête", diffusée jeudi 06 novembre 2014 à 22 heures 25 sur France 2 :

Tous les jeudis, en deuxième partie de soirée, ce magazine d'investigation propose 90 minutes d'enquêtes autour d’un thème d’actualité alternant reportages et invités en plateau. Lancée en septembre 2001 par Benoît Dusquesne, l'émission est désormais présentée par Nicolas Poincaré.


Platini, l'homme qui aimait le pouvoir

Un document rare. Michel Platini se dévoile pour la 1ère fois devant une caméra. Du petit Michel, qui apprend l'art du dribble dans les rues de Joeuf , en Meurthe et Moselle à la fin des années 60 au puissant président de l'UEFA, maître du football européen, sa vie est un roman.

L'équipe de France

Dès ses débuts à Nancy, Platini fait parler la "poudre" et devient l'emblématique numéro 10 de l'équipe de France. Un numéro 10 qui reste à jamais dans les mémoires collectives. En 1981, il s'affirme et qualifie les Bleus pour la Coupe du monde 1982 grâce à un coup franc "platinien" marqué contre les Pays-Bas. Puis il y a aussi Séville. L'Allemagne qui brise le destin de l'équipe de France en demi-finale de Coupe du monde. Un traumatisme. Aucun autre évènement sportif ne suscite encore autant d'émois, 30 ans après. Nos parents se souviennent de l'endroit où ils se trouvaient le jour où l'homme marcha sur la lune. Les quadras n'ont pas oublié le lieu où ils regardèrent ce France-Allemagne. Ce soir là, dans la tiédeur de la nuit de Séville, c'est plus qu'un match, c'est le rendez-vous d'une génération, son symbole, son traumatisme. Même le comédien Francis Huster envoie une lettre à Platini lors de cette nuit du 8 au 9 juillet 1982 : "Nom de Dieu, Michel, tu te rends pas compte ou quoi? Ce pourquoi Cyrano, Molière, Jean Moulin et des inconnus sont morts : le panache. Contre la brute aveugle, contre la bêtise de la force, contre la masse de muscles sans faille, vous avez jailli avec poésie, votre imagination, votre intelligence, votre inspiration, et tu sais quoi, Michel, votre humilité".

La plus belle dramaturgie de l'histoire de la Coupe du monde avait trouvé son héros : Michel Platini. " Aucun film au monde, aucune pièce ne saurait transmettre autant d'émotions que la demi-finale perdue de Séville" se souvient Platini.

Puis il y eut le Heysel. Cette finale européenne contre Liverpool qui aurait dû être le sommet de sa carrière. Une finale de sang et de larmes. Auteur du seul but de la rencontre, Michel Platini se retrouve au coeur de la polémique. On lui reproche son manque de retenue dans la célébration de la victoire alors qu'un drame se jouait en tribunes et faisait 39 morts et 600 blessés.

1986, c'est le tournant... La dernière Coupe du monde au Mexique et l'ultime but contre le Brésil.

Des matches de légende aux intrigues du foot-business

Et Platini change de vie. Il devient un homme de pouvoir. Patron de la puissante UEFA, il troque les crampons pour le costume de dirigeant et il est accueilli comme un chef d'Etat dans tous les pays. "Platoche" a -t-il perdu son âme? Romain Verley, Philippe Maire et Olivier Broutin l'ont suivi pendant 6 mois. Du Brésil lors de la dernière Coupe du monde, à Chypre, en passant par Londres et Athènes.

De ses relations tendues avec Sepp Blatter, le tout-puissant président de la FIFA, qu'il rêve un jour de remplacer, il dit tout. "Sepp Blatter doit laisser la place" dit-il. Les deux hommes ne s'apprécient guère. "C'est le dernier dinosaure politique. Des gens qui sont là par la politique et qui restent par la politique" explique-t-il devant la caméra de Complément d'enquête. "Il ne reste pas par le charisme et le football" conclut Platini dans un sourire. Et cette dernière polémique, qui lui "colle à la peau" : l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Michel Platini se livre et c'est rare.

[France 2] Complément d'Enquête - Platini, l'homme qui aimait le pouvoir

Commenter cet article