TV Replay

Publié par Aanil

France 2 diffuse, dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 novembre 2014 à 00 heure 05, le documentaire réalisé par Géraud Burin des Roziers "Papa s'en va en guerre".

Pendant un an, le réalisateur Géraud Burin des Roziers a accompagné avec sa caméra des enfants qui voient leur père partir en Afghanistan. Ancien soldat, puis reporter de guerre, il fait entendre la voix de ceux qui ne s’expriment jamais. Il y a Bastien, 12 ans, qui considère son père comme un héros mais qui ne supporte plus ces missions à risques. Lucas, Enzo et la petite Liliqui vivent cette séparation comme un arrachement. Il y a Morgane, 13 ans et Lune Eva, 9 ans obligées de se résigner, parce que leur père a signé pour la mission.

Le reverront-ils vivant ? Qu’est-ce que ces enfants ont vraiment sur le coeur ? Quelle image ont-ils de leur père ? Quelles sont leurs inquiétudes, leurs angoisses ? Des enfants qui pendant six mois, essayent d’être à la hauteur des recommandations de leur père, c’est à dire des modèles pour leur maman et qui n’osent raconter à personne la souffrance qu’ils endurent sauf dans la cour d’école avec les copains.

Ces deux dernières années en Afghanistan ont été particulièrement meurtrières : vingt-et-une jeunes veuves, quarante-trois orphelins dont trois bébés nés après la mort de leur père.

Le réalisateur est allé à la rencontre de jeunes pupilles de la Nation. Il y a Aymeric, 9 ans et Camille, 12 ans à qui un jour on est venu dire des mots terribles. Leur papa, infirmier militaire, est mort au combat dans une attaque contre les talibans. Il est mort en héros. «Lui qui aurait tant mérité de connaître ses enfants », nous ditDelphine, leur maman. Et puis il y a Alice, jeune veuve, qui élève seule ses cinq enfants et qui fait tout pour entretenir le souvenir de Matthieu son mari, tué à bord de son d’hélicoptère il y a un an, lui aussi mort pour la France. « J’aurai préféré le garder avec moi, plutôt qu’il soit mort pour la France », raconte Jeanne, 12 ans, qui dit aussi la fierté qu’elle éprouve pour son père.

Aucun soldat ne revient indemne d’Afghanistan. les IED, les engins explosifs, les attentas suicides, les embuscades, laissent des traumatismes. Après six mois, certains enfants retrouvent leur père. Mais qui est-il à présent ? Réussira-t-il à réintégrer sa famille et abandonner ses réflexes de soldat, pour redevenir papa ? Le réalisateur est retourné dans les familles quatre mois après leur retour de la guerre. Certains papas ont des choses à se faire pardonner.

[France 2] Papa s'en va en guerre

Commenter cet article