TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, à partir du 27 novembre 2014, chaque jeudi, la série britannique "La petite Dorrit".

Amy Dorrit, 21 ans, est née et a grandi à la prison pour dettes de Londres, la Maréchaussée, et y prend soin de son père, détenu depuis de longues années... Une fresque sociale pleine de mystère et de romance avec, pour toile de fond, la finance sans foi ni loi de l'Angleterre victorienne. Une somptueuse adaptation du roman fleuve de Dickens.

Avec : Claire Foy (Amy Dorrit), Matthew Macfadyen (Arthur Clennam), Tom Courtenay (Mr. William Dorrit), Judy Parfitt (Mrs. Clennam), Ian McElhinney (Mr. Clennam), Alun Armstrong (Jeremiah Flintwich), Sue Johnston (Affery Flintwich)

 

Jeudi 27 novembre 2014 à 20 heures 50 - Episode 01

Amy Dorrit, 21 ans, est née et a grandi à la prison pour dettes de Londres, la Maréchaussée, et y prend soin de son père, détenu depuis de longues années. Aussi accueille-t-elle avec joie les travaux d'aiguille que lui propose Mrs. Clennam, une vieille et riche infirme qui vit recluse dans une demeure sinistre. Peu après, cette dame accueille glacialement son fils, Arthur, revenu au bercail après quinze années passées en Orient, à la suite du décès de son père, qu'il secondait dans le négoce familial. Déterminé à comprendre les dernières paroles du défunt, qui lui a demandé "d'arranger les choses", Arthur provoque la fureur de sa mère en la questionnant. La gentillesse dont l'impitoyable Mrs. Clennam fait preuve envers Amy renforce les soupçons de son fils, qui craint que la fortune familiale ne soit bâtie sur une malhonnêteté. Les Clennam auraient-ils une responsabilité dans la ruine des Dorrit ? Pendant ce temps, en France, un assassin psychopathe, Rigaud, est libéré de prison faute de preuves…

 

Jeudi 27 novembre 2014 à 21 heures 45 - Episode 02

 

Jeudi 04 décembre 2014 à 20 heures 50 - Episode 03

Amy, qui nourrit des sentiments pour Arthur, rejette la demande en mariage de John Chivery. Un refus que le père de la jeune fille voit d’un très mauvais œil alors qu’il bénéficie de la protection de la famille du prétendant au sein de la prison. De son côté, Arthur, qui souhaite monter une affaire, réfléchit à une association avec Daniel Doyce, ingénieur et ami des Meagles. Arrivé à Londres, Rigaud met la main sur la boîte de madame Clennam contenant ses documents secrets, tandis que Pancks poursuit ses investigations sur les Dorrit et les Clennam.

 

Jeudi 04 décembre 2014 à 21 heures 45 - Episode 04

Arthur se rend à Twickenham pour demander sa main à Pet. Mais cette dernière a choisi d’épouser son rival, Henry Gowan. Désemparé, il se confie à Amy, qui tente tant bien que mal de cacher sa déception de le savoir amoureux d’une autre. Pancks, qui a recruté John Chivery pour l’assister dans son enquête, est sur le point de révéler son incroyable découverte à la famille Dorrit…
 

Jeudi 11 décembre 2014 à 20 heures 50 - Episode 05

 

Jeudi 11 décembre 2014 à 21 heures 45 - Episode 06

Made in BBC

On ne présente plus Andrew Davies, adaptateur hors pair des grands classiques anglais du XIXe siècle, de Jane Austen à Dickens en passant par George Eliot, et qui s'attaque aujourd'hui à Guerre et paix entre deux épisodes de House of cards. Avoir su préserver le caractère foisonnant du roman fleuve de Dickens et la cohorte de ses truculents personnages secondaires, grâce au fil rouge d'amour et de mystère qui structure tout le récit, constitue l'une de ses grandes réussites. Dans les rôles des deux héros, Claire Foy et Matthew Macfadyen sont impeccablement émouvants, mais chacun des formidables interprètes de La petite Dorrit défend son rôle, si modeste soit-il, avec la même conviction. Du père Dorrit, figure mi-tragique, mi-grotesque, au terrifiant Rigaud, du patibulaire Flintwintch à la pauvre Flora, devenue obèse à force d'enfourner de la jelly pour tromper son ennui, le Londres victorien s'anime dans un tableau fourmillant de vie, grâce aussi à la qualité des décors et des costumes. Une fresque sociale haute en couleur où, malgré l'humour, le noir domine. En choisissant comme toile de fond le monde impitoyable de la finance et son pouvoir sur les existences, Dickens, dont le propre père avait été brièvement détenu à la Maréchaussée, dénonce avec force la société de son temps, pas si éloignée de la nôtre.

La petite Dorrit (A partir du 27 novembre 2014 sur ARTE)

Commenter cet article