TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mardi 11 novembre 2014 à 22 heures 05, le documentaire réalisé par Manuel Fenn et Jan Dimog "Le casse-tête afghan".

Avec le retrait progressif des troupes de l’Otan, à quoi les populations afghanes doivent-elles s’attendre ? Portrait de militants qui ont dédié leur vie au combat pour la paix, l’éducation et l’égalité.

Après treize années d’occupation militaire qui n’ont pas pu freiner l’avancée des talibans, la situation en Afghanistan n'en finit pas de s'enliser. Alors qu'une partie des troupes de l’Otan s’apprête à quitter le pays d’ici à la fin 2014, quelles perspectives se profilent pour les citoyens afghans ? Soutenus jusque-là par les puissances occidentales, les résistants à l'extrémisme devront continuer seuls leur difficile combat. Jan Dimog a rencontré plusieurs d’entre eux en 2006, alors qu’il travaillait pour la Force internationale d’assistance et de sécurité, et a suivi leur lutte pendant des années.

Entre espoirs et craintes

À Herat, dans l’ouest du pays, Massoma et son époux Nassir, qui ont fondé une école privée liée à des organisations occidentales, sont devenus la cible des talibans et craignent de devoir un jour se résigner à la fuite. Maria Bashir, elle, est restée à Herat. Seule femme procureure du pays, elle lutte à ses risques et périls pour les droits des femmes et la démocratisation de la société civile. À Kaboul, Lotfulla Najafizada, 26 ans, est à l’avant-poste du combat pour la liberté d’expression. Rédacteur en chef à TOLOnews, première chaîne d’information du pays, il place un grand espoir dans la jeune génération, mais aussi dans la force des médias, malgré les tentatives d’intimidation dont il est victime. À travers le parcours de ces résistants se dessine en creux un pays oscillant entre espoirs et craintes.

Le casse-tête afghan

Commenter cet article