TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 16 novembre 2014 à 20 heures 45, le film réalisé par Lars von Trier "Melancholia".

Justine s'enfonce dans la dépression tandis qu'une planète s'apprête à entrer en collision avec la Terre... Un diptyque éblouissant de l'imprévisible Lars von Trier, avec deux actrices époustouflantes, Kirsten Dunst et Charlotte Gainsbourg.

Justine se marie. Elle a voulu une grande cérémonie et un wedding planner de haut vol. Mais elle et Michael arrivent en retard à la réception, au grand dam de Claire, la sœur de la mariée, qui a tout organisé. Pendant le dîner, le père des deux filles boit trop tandis que leur mère clame haut et fort son mépris du mariage. Le regard de Justine se trouble. La jeune femme cherche de plus en plus à échapper aux festivités, jusqu'à tout faire capoter. En proie à un intense mal-être, elle est fascinée par une étoile de la constellation du Scorpion, qui semble se rapprocher…

Splendide écrin

C'est à la fois une des sorties les plus polémiques – Lars von Trier déclaré persona non grata sur la Croisette après avoir plaisanté sur sa sympathie pour Hitler lors de la conférence de presse – et un des films les plus éblouissants du cinéaste. Étonnant diptyque, le scénario accole avec culot un mariage surdimensionné qui s'effondre comme une cascade de meringues, bousculé caméra à l'épaule, puis une partie plus hiératique contant l'écrasante dépression de Justine, réfugiée chez sa sœur, tandis que la planète Melancholia s'avance inexorablement. La surprise vient aussi du contraste entre le réalisme des sujets abordés, la souffrance psychique, la disparition de notre planète, et le splendide écrin dans lequel le cinéaste les enchâsse. Préambule envoûtant en forme d'ouverture d'opéra, références viscontiennes, plans inspirés des tableaux de Dürer : le film se dirige vers la déflagration finale avec la même élégance que son héroïne, étonnamment de plus en plus maîtresse d'elle-même face à un désastre qui reflète son état intérieur. Soutenue par deux actrices époustouflantes – Kirsten Dunst n'a pas volé son prix d'interprétation –, Lars von Trier, pour une fois, met en veilleuse sa légendaire misogynie, donnant le beau rôle aux femmes, face à des hommes inconsistants.

Avec : Charlotte Gainsbourg, Kirsten Dunst, Kiefer Sutherland, Charlotte Rampling, Alexander Skarsgård, Stellan Skarsgård

Melancholia

Commenter cet article