TV Replay

Publié par Aanil

Dans le cadre de son magazine "Reportages", TF1 diffuse, samedi 15 novembre 2014 à 13 heures 20, les documents "4 Saisons chez les concierges"et "Cigarettes, petit et gros trafics".

 

4 SAISONS CHEZ LES CONCIERGES
Un reportage de Stéphanie Davoigneau, Mathias Denizo, Cédric Terrasson, Vincent Ferreira et Bertrand Rubé. Montage : Zan Vong (Elephant)

" La concierge est dans l'escalier "... C'est toujours vrai, mais pas toujours un balai à la main. A la Rouvière, à Marseille, la plus grande résidence de France, les concierges n'ont pas le temps de rester confinées dans leurs loges... Courses pour les résidents, petits bisous aux enfants qui partent à l'école, SOS plomberie ou nettoyage express, Mère Noël, parfois assistantes sociales... Elles sont partout tout le temps. Pendant un an, nous avons accompagné Michelle, Patricia, Stéphanie et Amparo... dans leurs missions parfois impossibles.

6 heures du matin, bâtiment D6. Michelle, 44 ans, commence sa journée le nez dans les poubelles. Elle est responsable du ménage de tout l'immeuble, soixante familles sur vingt étages. Un emploi du temps chargé, surtout quand il faut faire la causette avec les habitants. " Il va y avoir le loto des animaux, Michelle, vous allez venir ? " demande une grande blonde qui ne se déplace jamais sans son caniche. " Quand je suis arrivée, je pensais que je ne faisais que le ménage ", constate Michelle, " et en fait ce qui m'a aidée, c'est ce lien qui s'est créé ". Michelle a choisi ce métier pour pouvoir s'occuper de son fils Maxime, 6 ans. " En étant concierge, on n'a pas l'impression d'être séparés, parce que je travaille et vis en même temps avec mon fils "

Patricia, 52 ans, est concierge depuis 22 ans. 22 ans, et toujours les mêmes incivilités. " Et bien voilà, une petite surprise ", se résigne-t-elle en descendant vers le hall, " il y en a un qui n'a pas de WC chez lui, il a décidé de faire pipi dans les escaliers. On est un peu pris pour des boniches ! ". Nettoyer là où les autres salissent, ça fait partie du métier. Mais le dévouement de Patricia va bien au-delà de son contrat de travail. Elle est la bonne fée des personnes âgées de l'immeuble, à qui elle tient compagnie, et qu'elle aide parfois à faire les courses. " Je n'ai que Patricia comme visite ", raconte une vieille dame, " Ma famille n'est pas là et je suis seule. Sans Patricia je n'aurais personne du tout. Pour moi, ce n'est pas une concierge, c'est une amie."

Stéphanie est l'une des toutes dernières arrivées. Michelle lui apprend les astuces du métier. Comme déplacer les plantes dans le hall pour marquer son territoire... "Comme ça, ils voient que tu es arrivée, en bougeant les pots, ils se rendent compte que tu es là..." Lors de l'inspection, Monsieur Sindt, le responsable du syndic, montre à sa nouvelle recrue qu'il ne laisse rien passer ... " On est propre ou on ne l'est pas. Le salaire d'une concierge peut représenter jusqu'à 65% des charges. Ce que les gens attendent, c'est que ça soit nickel ! ".

Amparo, 52 ans, a quitté l'Espagne à 17 ans avec l'espoir d'une vie meilleure à Marseille. Ce poste de concierge a été une chance et son fils Kevin voudrait prendre la relève. " Si ça te rend heureux, il n'y a pas de sot métier, dit Amparo, mais les postes ne sont pas nombreux ! "

CIGARETTES, PETITS ET GROS TRAFICS
Un reportage de Bernard Nicolas, Kader Bengriba et Mathieu Préaux. Montage : Valentine Dubois (Impact Presse)

Chaque année, l'Etat français perd 3 milliards de recettes fiscales à cause du trafic de cigarettes. Par avion, par bateau, dans des voitures, dans des colis postaux parfois, petits trafiquants occasionnels et gros trafiquants tentent leur chance : passer des cartouches de cigarettes de contrebande au nez et à la barbe des douaniers français.

L'aéroport d'Orly et ses 27 millions de passagers par an est l'un des voies d'accès des trafiquants. Tout le monde trafique : jeunes, moins jeunes, femmes bon chic bon genre, tous tentent de passer des cartouches sans les déclarer.

Les douaniers peuvent-ils inspecter chaque véhicule descendant des ferries dans le port de Marseille ou aux postes frontières entre l'Espagne et la France ? Si en 2012 les douaniers français ont saisi et détruit des tonnes de cigarettes et tabac de contrebande, ils sont conscients de ne pas pouvoir contrôler tout le monde.

Les cigarettes de contrebande sont parfois des contrefaçons, extrêmement dangereuses pour la santé. Un laboratoire de Marseille a ouvert ses portes à l'équipe de Reportages. Les résultats des analyses du tabac saisi laissent pantois : " On peut trouver des choses qui n'ont rien à faire dans une cigarette. On a même trouvé des déjections de souris. Sur la contamination chimique, on trouve du plomb, du mercure, de l'arsénique, et on peut trouver ces métaux lourds à des taux 3 à 10 fois supérieur à ce que l'on trouve dans une cigarette authentique ".

Reportages - 4 Saisons chez les concierges / Cigarettes, petit et gros trafics

Commenter cet article