TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 28 novembre 2014 à 20 heures 50, le documentaire réalisé par Carl Gierstorfer "Sida, un héritage de l’époque coloniale".

Des scientifiques mènent une enquête au coeur de l’Afrique, à la recherche des origines du VIH. Un documentaire captivant, diffusé à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre.

Il est l'un des plus grands tueurs de la planète. Avec près de 40 millions de personnes mortes et 30 millions infectées, le sida constitue à ce jour la pandémie la plus destructrice de l'histoire contemporaine. Afin de mieux lutter contre le virus, une équipe de scientifiques part sur les traces de son origine, au cœur de l'Afrique, dans l'ancien Congo belge. En parvenant à mettre la main sur d'anciens prélèvements humains contenant le virus, ils arrivent à la conclusion que la première transmission du sida – du chimpanzé à l'homme – se situe autour de l'an 1908, des décennies avant les premiers cas connus.

La misère, facteur de propagation

Les chercheurs ne s'arrêtent pas là. Ils se plongent dans l'histoire coloniale du Congo pour expliquer comment le VIH a pu se propager. Au début du XXe siècle, soucieuses de ne pas perdre la main-d'oeuvre indigène qu'elles exploitent, les autorités coloniales lancent des campagnes massives de vaccination contre la maladie du sommeil, où l'on a souvent recours à des seringues mal stérilisées. De même, la syphilis, qui fait alors des ravages, augmente considérablement les risques de transmission du sida entre les hommes. Parallèlement, le chemin de fer se développe dans le pays car Kinshasa est une plaque tournante de l'industrie minière. Le virus devient mouvant. Lorsque les Congolais fêtent leur indépendance en 1960, la pandémie couve, prête à ravager le pays et, plus tard, l'Afrique subsaharienne. Le chaos s'installe rapidement dans la nouvelle République démocratique du Congo – guerre civile, économie en ruine –, créant les conditions d'une propagation fulgurante du virus...

Carl Gierstorfer signe là un documentaire passionnant, où l'enquête scientifique se mêle à des images d'archives, parfois dures, témoignant de la cruauté et des ravages de la colonisation. Il rappelle également qu'à l'heure où les maladies infectieuses se développent dans le monde entier, les conditions d'une nouvelle pandémie ne sont peut-être pas loin d'être à nouveau réunies.

Sida, un héritage de l’époque coloniale

Commenter cet article