TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 12 février 2015 à 20 heures 50, la mini série française "Virage nord".

C'est le match de la dernière chance pour le club d'une petite ville du Nord, menacé de relégation. Au moment où son équipe inscrit le but qui va la sauver, un jeune supporter est mystérieusement assassiné dans les tribunes... Ce polar dynamique et scotchant plonge dans les coulisses d'un club de football. Premier épisode, avec Judith Davis, Nicolas Cazalé et Nina Meurisse.

Avec : Judith Davis (Alex Perrucci), Nicolas Cazalé (Nicolas Couturier), Nina Meurisse (Jessica), Christophe Kourotchkine (Franck Perrucci), Olivia Ross (Mathilde Perrucci), Théo Cholbi (Alan), Arthur Jacquin (Yorick Couturier), Mhamed Arezki (Icham)

 

A 20 heures 50 - Episode 01

C'est le match de la dernière chance pour le club d'une petite ville du Nord, menacé de relégation. Au moment où son équipe inscrit le but qui va la sauver, un jeune supporter est mystérieusement assassiné dans les tribunes... Ce polar dynamique et scotchant plonge dans les coulisses d'un club de football. Premier épisode, avec Judith Davis, Nicolas Cazalé et Nina Meurisse.

 

A 21 heures 40 - Episode 02

Nicolas, le frère footballeur du jeune supporter assassiné, s'aperçoit que ce dernier lui avait laissé un appel à l'aide sur son portable peu avant le match fatal. Il tente de persuader Alex de ne pas repartir à Paris et de participer à l'enquête jusqu'au bout.

 

A 22 heures 40 - Episode 03

Nicolas se demande s'il existe un lien entre le trucage du match décisif et le meurtre de son frère. Un article dans la presse locale révèle que la police se pose exactement la même question. Le club est en ébullition.

 

L'espoir hors jeu

Un club de football en crise, des destins piégés dans un engrenage fatal, peu d'espoir d'une vie meilleure pour ceux qui restent… Si Virage Nord est une série sur la survie dans une région dépeinte comme désœuvrée, elle évite haut la main les écueils qui auraient pu la guetter (le misérabilisme et la condescendance). Très habilement, Virginie Sauveur suit au plus près ces personnages sans s'appesantir sur la peinture sociale. L'action et le rythme y gagnent en efficacité, les personnages en puissance, ce qui ne prive pas Virage Nord d'un ancrage dans la réalité locale, notamment en portant le regard sur l'importance du football dans la vie collective de certaines villes. Un polar qui a le sens du contre-pied.

Virage nord (12 février 2015 sur ARTE)

Commenter cet article