TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 mars 2015 à 00 heure 15, le documentaire réalisé par Dietrich Schubert "Cologne à 5h30/13h30/21h30".

En 1970, Karl Heinz Hargesheimer, alias Chargesheimer, publie "Cologne 5h30", un recueil de photos en noir et blanc sur la cité rhénane dont il est originaire. Celles-ci font scandale car elles présentent une ville glaçante et inhumaine. En 2012, le cinéaste Dietrich Schubert est revenu sur les sites photographiés et les filme en respectant scrupuleusement les cadrages.

En 1970, Karl Heinz Hargesheimer, alias Chargesheimer (1924-1971), publie Cologne 5h30, un recueil de soixante-quatre photos en noir et blanc sur la cité rhénane dont il est originaire. Celles-ci font scandale car elles présentent une ville sans habitants. Seules des rues et des places vides sont photographiées, toujours selon la même focale et depuis un pied dont la hauteur reste fixe. À travers ce portrait de ville glaçant et inhumain, l’artiste a voulu dénoncer un bétonnage galopant et un urbanisme aberrant. Son travail préfigure le mouvement initié par l’exposition Nouvelles topographies : photographies du paysage modifié par l’homme, organisée en 1975 à la George Eastman House de Rochester par William Jenkins. Celle-ci a constitué un tournant dans l'évolution de la photographie documentaire et la représentation des paysages urbains contemporains.

Mutation urbaine

Le cinéaste Dietrich Schubert s’est rendu sur dix des sites photographiés par Chargesheimer et les a filmés en respectant scrupuleusement ses cadrages. Après un plan fixe, il opère avec sa caméra une rotation de 360° et intègre l’environnement immédiat. Il répète les mêmes prises de vue à 13h30 et 21h30, saisissant ainsi les changements de lumière et d’atmosphère. Sa démarche provoque une réflexion approfondie sur la mutation d’une ville en l’espace de quatre décennies.

Cologne à 5h30/13h30/21h30

Commenter cet article