TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mercredi 11 mars 2015 à 23 heures 25, le film réalisé par Alice Rohrwacher "Corpo Celeste".

Entre fiction et documentaire, mélancolie et sensualité, le parcours initiatique d’une adolescente de retour en Calabre... Le très attachant premier film d'Alice Rohrwacher, dont le nouvel opus, "Les merveilles" (Grand Prix à Cannes), sort dans les salles cette semaine.

Après quelques années passées en Suisse, Marta, 13 ans, lutte pour se réaccoutumer à la Calabre, avec sa mère Rita et sa sœur Rosetta. Se sentant étrangère, l’adolescente observe la petite communauté catholique qui l’entoure, tentant de se faire une place dans une cité inhospitalière, entre la jalousie tenace de son aînée et le cours de catéchisme, avec chansons et chorégraphies d’un kitsch tout berlusconien.

Innocence libertaire

D’une procession nocturne en l’honneur de la Vierge à la "confirmation" attendue de l’adolescente, la jeune réalisatrice Alice Rohrwacher, dont c’est le premier film, accompagne pas à pas son héroïne solitaire et curieuse dans le paysage urbain en déshérence de Reggio di Calabria. Aux prises avec son corps qui se transforme, les tensions familiales et les arbitraires exigences de l’Église locale, Marta, yeux grands ouverts et cheveux au vent, résiste avec une innocence libertaire, tentée par le charme de la marge et encouragée par la discrète tendresse de sa mère. Grandissant dans la vie en même temps qu’à l’écran, l’insoumise – interprétée par l’attachante Yle Vianello – zigzague ainsi sans fléchir des railleries de sa sœur à l’autorité débordée de la dame catéchiste. Avant d’être embarquée dans une mission auprès de l’austère père Mario, référent spirituel versé dans un très temporel engagement électoral... Un adieu à l’enfance qui mêle avec grâce inquiétude et sensualité.

Corpo Celeste

Commenter cet article