TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, dimanche 22 mars 2015 à 18 heures 30, Philippe Jaroussky et Emöke Barath interprètant le "Stabat Mater" de Pergolèse.

Le "Stabat Mater" de Pergolèse (1710-1736) est un chef-d’oeuvre de la musique sacrée, universellement aimé. À la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau, il est porté par la voix d’or d'un des plus célèbres contre-ténors actuels, Philippe Jaroussky, qui forme un duo magique avec la jeune soprano hongroise Emöke Barath.

À l'instar du Requiem de Mozart, le Stabat Mater de Pergolèse (1710-1736) est une œuvre universellement aimée ainsi qu'une pièce connue pour les circonstances de sa composition. Tout comme le Requiem, ce chef d'œuvre fut écrit quelques semaines avant la mort de son compositeur. Les raisons du succès du Stabat Mater sont multiples : expressivité, empathie, simplicité, modernité... Admirée, cette œuvre fut toutefois décriée en son temps. On lui reprochait d'être une musique "féminine", exaltant la sentimentalité au détriment de la dévotion religieuse. À la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau, ce chef d’œuvre de la musique sacrée est porté par la voix d’or d'un des plus célèbres contre-ténors actuels, Philippe Jaroussky, qui forme un duo magique avec la jeune soprano hongroise Emöke Barath.

Philippe Jaroussky et Emöke Barath interprètent le "Stabat Mater" de Pergolèse

Commenter cet article