TV Replay

Publié par Aanil


Un document réalisé par
Marie-Sophie Tellier, "Florence Rey-Audry Maupin, tueurs-nés ?", au sommaire de l'émission "Faites entrer l'accusé" diffusée mardi 19 février 2008 à 22 heures 25 sur France 2 :

Image Hosted by ImageShack.us


anti_bug_fcFlorence Rey-Audry Maupin, tueurs-nés ?

Image Hosted by ImageShack.us

Florence Rey et Audry Maupin ont vingt ans et s’aiment.


Ils sont issus d’un "bon milieu", étudiants, un peu idéalistes, comme beaucoup de jeunes de leur âge…


Un soir, ils se transforment en meurtriers, en tueurs de flics.


Bilan : cinq morts en vingt cinq minutes.


Audry est abattu par la police.


Florence est arrêtée.


Quatorze ans plus tard personne ne comprend encore vraiment ce qui s’est passé ce soir-là.


Le 4 octobre 1994, Florence et Audry escaladent l’enceinte de la préfourrière de la porte de Pantin.


Ils braquent les policiers de garde et s’emparent de leurs armes, avant de s’enfuir à bord d’un taxi qu’ils prennent en otage.


Place de la Nation, c’est la collision.


Deux policiers s’approchent du taxi. Aussitôt, Florence et Audry ouvrent le feu.


Le chauffeur du taxi et les policiers sont tués.


Florence et Audry prennent alors en otage un autre automobiliste : irection Vincennes.


L’alerte est donnée et bientôt deux motards se mettent en chasse de a voiture des meurtriers.


Florence ouvre le feu. Les policiers ripostent.


Un des motards est tué.


L’autre abat Audry Maupin.


Florence Rey est arrêtée.


Le 30 septembre 1998 elle est condamnée à vingt ans de réclusion criminelle.


Pierre Ottavi est alors chef de la sécurité publique : le "chef des flics de Paris".


Il prend l’enquête directement en main.


Philippe Massoni, ancien préfet de police, revient lui aussi sur l’affaire : de la "dynamite" politique.


La loi "sécurité et liberté" est sur le point d’être votée, l’extrême gauche se radicalise.


On parle du mouvement autonome, de l’implication des Renseignements Généraux.


Il y aurait un troisième homme, lié aux services secrets Algériens…


Alors ? Acte isolé, désespéré, dérapage absurde ou plutôt manipulation politique ?


Difficile de trouver une réponse : Audry est mort et Florence, enfermée dans sa cellule, garde le silence.


Un silence qu’elle impose aussi à ses proches. Bernard Maupin, le père d’Audry, a accepté de parler de son fils et des raisons qui, selon lui, les ont amené à devenir, Florence et lui, "tueurs de flics".



Intervenants :


Les proches de Florence Rey et Aubry Maupin :

Bernard Maupin, père d'Audry Maupin

Denis Rouillé, ami de Florence Rey

et Audry Maupin.


Les otages :

Jacky Bensimon

Docteur Georges Monnier.


Les enquêteurs :


Jean-Claude Mules, ancien enquêteur de la Brigade Criminelle

Pierre Valéro, ancien enquêteur de la Brigade Criminelle.


Les familles des victimes :

Brigitte Jacob, veuve d'un policier abattu.


Les avocats :

Me Olivia Cligman, ancienne avocate de Florence Rey ;

Me Emmanuelle Hauser-Phelizion, avocate de Dekkar (le "troisième homme")

Me Françoise Berrux, avocate des parties civiles (familles des policiers),

Me Marie-Christine Chastand-Morrand, avocate des parties civiles.


La journaliste :

Audrey Goutard, journaliste à France 2.

Commenter cet article

susan 20/04/2008

je recherche Jacky Bensimon, que j'avais rencontré, je voudrais le retrouver. Merci à vous si vous avez des renseignements.

bensimon 17/01/2009

bonjour, si vous voulez contacter jacky bensimon jacky200fr@yahoo.fr0668987766

carole 24/12/2009


justement jacky passe le 2 janvier sur TF1 a 17h55 ...
ca risque d'etre sympa , il on carement ressortie les fusille a pompe pour la petite reconstitution, a voir.....