TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mardi 15 octobre 2013 à partir de 22 heures 20, les deux volets du documentaire "1973, journal de guerre".

1973--journal-de-guerre.jpg


Au plus près de ses principaux acteurs politiques et militaires, une extraordinaire plongée au jour le jour dans la guerre lancée par l'Égypte et la Syrie contre Israël il y a quarante ans. Un thriller historique et géopolitique haletant et éclairant.


A 22 heures 20 - 1. Sur la route du Sinaï

Le premier épisode est consacré à la période qui précède la guerre, de l’accession au pouvoir d’Anouar el-Sadate à l’éclatement du conflit trois ans plus tard. Il raconte comment et pourquoi le nouveau raïs égyptien, avec son allié syrien, va lancer une nouvelle guerre contre Israël, en reconstituant le cheminement des négociations secrètes dans les mois précédant la guerre.


A 23 heures 10 - Au bord de l’Apocalypse

Ce second épisode raconte les trois semaines de la guerre de Kippour, en privilégiant les principaux combats : la traversée du canal de Suez par l’armée égyptienne et la destruction de la ligne de défense Bar-Lev, la résistance israélienne sur le Golan et enfin la contre-attaque menée par Ariel Sharon dans le Sinaï suite à l’échec de l’offensive de Sadate du 14 octobre, menée contre la volonté du chef d’état-major, le général Saad Eddine Chazli, pour soulager les troupes syriennes en difficulté. Ces combats sont racontés à hauteur d’hommes afin d’en restituer toute la force mais aussi la violence et l’horreur qu’ils ont suscitées chez les soldats des différents camps.


Le 6 octobre 1973 à 14 heures, alors qu’Israël célèbre Yom Kippour, le jour le plus sacré du calendrier, et que le ramadan a commencé depuis dix jours, les troupes égyptiennes et syriennes déclenchent une attaque qui prend l’État hébreu ? et le monde ? au dépourvu. Les premières traversent le canal de Suez pour se lancer à l’assaut du Sinaï, les secondes déferlent sur le plateau du Golan, avec pour objectif de reconquérir ces territoires occupés par Israël depuis la guerre éclair de 1967, et de laver l’humiliation infligée alors. Quarante ans après, cette guerre qui aurait pu être évitée reste une étape cruciale dans le conflit israélo-arabe : elle a marqué la fin de l’invincibilité israélienne, ouvrant la voie, six ans plus tard, aux accords de paix de Camp David.

De l’accession au pouvoir d’Anouar el-Sadate, en octobre 1970, jusqu’au terme du conflit, après dix-huit jours de combats et douze mille morts, le documentaire de Vincent de Cointet propose une immersion fascinante, au jour le jour, dans les pensées, les motivations et les décisions de ses principaux acteurs de part et d’autre, aux premiers rangs desquels Sadate et Golda Meir, mais aussi leurs chefs d’état-major, certains de leurs soldats, le secrétaire d’État américain Henry Kissinger, l’ambassadeur soviétique au Caire… Grâce à des archives rares, à de nombreux documents restés secrets ou méconnus (protocoles diplomatiques, minutes de réunions, échanges téléphoniques enregistrés) et à des témoignages de conseillers, diplomates et soldats qui ont vécu les événements, le film dévoile en détail les enjeux géopolitiques, militaires et diplomatiques de cette guerre. Un passionnant thriller du réel, qui mêle avec le brio d’un roman de John Le Carré la grande et la petite histoire.

Commenter cet article