TV Replay

Publié par Aanil

Dans le cadre de son magazine "Reportages", TF1 propose, samedi 04 octobre 2008 à 13 heures 20, le document de Guillaume Loiret et de Laurent Portes (Doc en stock), "La mécanique des femmes".


Quarante tonnes pour Florence, un incroyable petit bolide vrombissant pour Sandra, un garage pour Sonia et une équipe de mécaniciennes 100% filles, toutes passionnées. Le moteur de Sandra c'est la vitesse, la montée d'adrénaline et les longues heures qu'elle consacre à « habiller », à « tuner » sa voiture. Devenues spécialistes en soupapes, en pièces détachées, en peinture ou en carrosserie, Sonia, Marine et leurs collègues garagistes vivent au bruit des moteurs, dans les odeurs d'essence et ne changeraient de parfum pour rien au monde. La musique, le soleil, les kilomètres, l'indépendance...Florence la routière se sent une femme libre à bord de son camion.



«La vitesse, j'adore. Contrôler mon véhicule. Ca fait un peu d'adrénaline » Le pilote de ce bolide s'appelle Sandra. La passion de cette jeune fille de 23 ans s'appelle le « tuning » ou comment transformer une voiture banale en véhicule non identifiable. Sandra et ses copines ont créé un club de tuning exclusivement féminin. Les membres du club préparent fébrilement leurs engins pour le « Meeting tuning de Chateauneuf » qui a lieu le lendemain. Un emprunt pour acheter sa voiture, des petits boulots pour financer l'achat de nouvelles pièces, la peinture, la carrosserie..., toutes ses économies y passent depuis un an.


La passion de Florence pèse 40 tonnes, un Magnum, le plus gros camion en circulation sur les routes françaises. Florence conduit ce genre de camions depuis 16 ans. Elle a choisi ce qu'il y a de plus dur dans le métier de routier : le transport frigorifique. Lever à 5 heures, fin de journée vers 21 heures, elle fait 3500 kilomètres par semaine. Et quand Florence n'est pas derrière son volant, elle « conduit » des palettes pour charger son camion. A chaque halte elle n'a que quelques minutes pour charger ou décharger plusieurs tonnes de nourriture...Florence fait partie des 3% de chauffeurs routiers au féminin. De sa féminité, Florence dit qu'il faut toujours qu'elle soit impeccable.


L'huile de moteur et le cambouis comme produits de beauté, à Vendargues, près de Montpellier...Dans le premier garage féminin de France, les mécaniciennes n'ont pas le temps de se regarder dans une glace. Autour de Sonia, 27 ans, chef d'atelier, uniquement des filles passionnées de mécanique. Elles étaient étudiantes, assistantes commerciales, infirmières. Elles attendaient ce garage depuis deux ans. Après une formation, elles sont devenues spécialistes en soupapes, pièces détachées, peinture ou carrosserie. Comme Marine, 20 ans... « J'en ai besoin c'est une drogue(...)J'adore le matin entrer dans le garage. Ca fait plaisir d'entendre le bruit du moteur tourner bien rond quand on l'a réparé. » Leur Pygmalion, c'est Hervé Malige. En 2006, il ouvre un centre de formation aux métiers de la mécanique, repère une quinzaine de filles et leur propose l'aventure. Déjà Hervé envisage de développer un réseau de garage exclusivement féminin dans la France entière.


21 heures, Florence arrive enfin au relais routier où elle a ses habitudes et des amis. Après le dîner, elle retrouve son cocon : «J'aime bien dormir dans mon camion. Je suis chez moi, tranquille. » Cinq heures le lendemain matin, quelques livraisons à faire, vendredi est le dernier jour de sa tournée. Florence a hâte de retrouver sa fille de 20 ans, Caroline. Pour l'élever, elle avait du renoncer aux quarante tonnes pendant cinq ans mais l'appel de la route a été le plus fort et en 1996, elle est obligée de choisir et de reprendre sa liberté. Pour elle, le week-end sera court. Dès le dimanche soir, elle retrouve la route et son 40 tonnes.



Les adresses utiles :


http://www.docenstock.com : le site de l'agence de presse Doc en Stock.


http://www.routiers.com : portail d'informations sur la vie des routiers et le magazine du même nom ; ils ont fait un portrait de Florence (la chauffeur du sujet) il y a quelques temps.


http://www.franceroutes.com : portail d'informations sur la vie des routiers - autre revue spécialisée.


http://www.base34.com : le site du centre de formation Base34, une école des métiers de la mécanique qui a ensuite donné naissance au garage au féminin dont nous parlons dans le sujet. (cliquez sur l'onglet "un garage au féminin" pour un exposé sur le garage + des photos)


http://www.angelstuning.com : le site des passionné(e)s de tuning.

Commenter cet article