TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mardi 22 mai 2007 à 01 heure 15, le film japonais réalisé par Yasuzo Masumura, "La bête aveugle".

 

 Image Hosted by ImageShack.us

ARTE F

 

Réalisé en 1969 par un maître méconnu du cinéma japonais, un surprenant poème macabre, annonciateur du chef-d'oeuvre de Nagisa Oshima L'empire des sens.

 

Aki travaille comme modèle pour un artiste photographe et sculpteur.

 

Celui-ci l'a rendue célèbre à travers une série de clichés érotiques sur lesquels la jeune femme pose nue et ligotée.

 

Lors d'une exposition, Aki remarque un aveugle qui caresse avec lascivité une des sculptures la représentant. Un soir, pour se délasser, elle commande un masseur à domicile.

 

À l'aide d'un soporifique, le masseur trompe sa vigilance et l'enlève.

 

À son réveil, Aki découvre que celui qui la séquestre n'est autre que l'aveugle de l'exposition.

 

Ce dernier, secondé par sa mère, veut réaliser le chef-d'oeuvre de sa vie en sculptant le corps parfait de la jeune femme...

 

La prisonnière du désir

 

Au milieu des années 1960, le cinéma européen fait rimer les errements du couple avec les méfaits de la société de consommation.

 

Au même moment, le cinéma japonais, durement concurrencé par la télévision, vit dans les marges, entre érotisme et horreur.

 

On découvre seulement aujourd'hui l'oeuvre de Yasuzo Masumura, réalisateur entre autres de Passion (1964) et de Tatouage (1966, diffusé par ARTE le 24 mai prochain).

 

La bête aveugle ne cesse de déconcerter. Il surprend autant par la maturité de son personnage féminin que par l'extrême liberté de traitement ; par son atmosphère sombre et son décor singulier ; par le ménage à trois formé avec la mère, dont la présence accentue le côté étrange et malsain.

 

Mais ce qui étonne le plus, dans ce poème macabre, c'est que, pour se divertir, les amants finissent par privilégier un seul et unique sens : le toucher. Un film dont la modernité annonce L'empire des sens de Nagisa Oshima.

 

(Source : arte.fr)

 

Fiche technique :

 

Réalisateur : Yasuzo Masumura
Auteur : Rampo Edogawa, Yoshio Shirasaka
Image : Setsuo Kobayashi
Musique : Hikaru Hayashi
Montage : Tatsuji Nakashizu
Production : Daiei Motion Picture, Daiei Studios
Producteur : Masaichi Nagata, Kazumasa Nakano
Avec : Eiji Funakoshi, Mako Midori, Noriko Sengoku

Commenter cet article