TV Replay

Publié par Aanil

Image Hosted by ImageShack.us

Death Proof de Quentin Tarantino, Persepolis de Marjane Satrapis et Vincent Paronnaud et My Blueberry Nights de Wong Kar-Wai.
DR.
 

 

La Palme d'or du 60e festival de Cannes sera décernée dimanche soir par le jury présidé par le réalisateur britannique Stephen Frears.

 

Dans le tableau brossé par les 22 films en compétition, la femme tient une place de choix même si, expliquait vendredi à Reuters le délégué artistique Thierry Frémaux, "il n'y a pas de volonté délibérée de faire un festival de femmes".

 

Dans "Quatre mois, trois semaines et deux jours", le Roumain Cristian Mungiu dresse ainsi un admirable portrait de femme, prête à tout pour aider l'une de ses consoeurs face à une population masculine plutôt méprisable.

 

Au petit jeu inévitable des pronostics, le film du Roumain est en bonne place pour la Palme d'or, de même que le film des frères Joel et Ethan Cohen, "No Country for Old Men".

 

Le traitement quasi documentaire de plusieurs fictions en compétition apparaît comme un autre trait majeur de ce 60e Festival de Cannes.

 

"Zodiac", de l'Américain David Fincher, apparaît ainsi comme la reconstitution minutieuse du parcours d'un serial killer et des enquêtes menées par la police et par un dessinateur du San Francisco Chronicle pour tenter de le démasquer.

 

L'aspect documentaire est encore plus flagrant dans "Import Export", de l'Autrichien Ulrich Seidl - un cinéaste formé par l'école du documentaire -, et dans "Lumière silencieuse", du Mexicain Carlos Reygadas.

 

Le 60e Festival a également été l'occasion d'un mélange des genres avec la présence en compétition d'un dessin animé, "Persepolis", que la dessinatrice Marjane Satrapi a adapté de sa bande dessinée avec l'aide de Vincent Paronnaud, alias Winshluss, autre signature de la BD contemporaine.

 

Le film a provoqué une polémique entre les autorités iraniennes et françaises, suscitant une mise au point officielle du Quai d'Orsay sur la liberté d'expression et la liberté de la création artistique.

 

Marjane Satrapi, née en Iran et vivant en France depuis 1994, a refusé de nourrir cette polémique.

 

La cérémonie de clôture doit débuter à 19 heures 30 et la Palme d'or devrait être connue vers 20 heures 00.

 

Le jury expliquera ensuite ses choix face à la presse à 20 heures 15 et les lauréats suivront à 20 heures 45.

 

Les 22 films en compétition :

 

My Blueberry Nights - Wong Kar Wai (Hong Kong)

 

Auf der Anderen Seite (De l'autre côté) - Fatih Akin (Allemagne)

 

No Country for Old Men - Joel et Ethan Coen (Etats-Unis)

 

Zodiac - David Fincher (Etats-Unis)

 

We Own the Night - James Gray (Etats-Unis)

 

Mogari No Mori (La Forêt de Mogari) - Naomi Kawase (Japon)

 

Breath - Kim Ki Duk (Corée du Sud)

 

Promise Me This - Emir Kusturica (Serbie)

 

Secret Sunshine - Lee Chang-dong (Corée du Sud)

 

Quatre mois, trois semaines et deux jours - Cristian Mungiu (Roumanie)

 

Tehilim - Raphaël Nadjari (Israël)

 

Stellet Licht (Lumière silencieuse) - Carlos Reygadas (Mexique)

 

Persepolis - Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud (Iran/France)

 

Import Export - Ulrich Seidl (Autriche)

 

Alexandra - Alexander Sokourov (Russie)

 

Death Proof - Quentin Tarantino (Etats-Unis)

 

The Man from London - Béla Tarr (Hongrie)

 

Paranoid Park - Gus Van Sant (Etats-Unis)

 

Izgnanie (The Banishment) - Andreï Zvyagintsev (Russie)

 

Une Vieille Maîtresse - Catherine Breillat (France)

 

Les Chansons d'Amour - Christophe Honoré (France)

 

Le Scaphandre et le Papillon - Julian Schnabel

 

(Source : Reuteurs)

 

A lire aussi :

Festival de Cannes: le palmarès

Festival de Cannes : la date de sortie des films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article