TV Replay

Publié par Aanil

Pays-Bas : polémique sur une émission de télévision proposant un don d'organe

Image Hosted by ImageShack.us

 

Une chaîne de télévision publique néerlandaise a annoncé mardi 29 mai 2007 son intention de diffuser une émission de télé-réalité au cours de laquelle une femme de 37 ans atteinte d'une tumeur au cerveau inopérable choisira parmi trois candidats la personne à qui elle fera don d'un de ses reins.

 

La chaîne de télévision BNN affirme vouloir alerter l'opinion sur le problème du don d'organes aux Pays-Bas. L'affaire a déclenché la polémique dans le pays et est remontée jusqu'au gouvernement, qui a refusé d'intervenir.

 

La diffusion prévue vendredi du "Big Donor Show" a été l'objet d'échanges animés au Parlement néerlandais. Au-delà de l'atteinte à l'éthique médicale que représenterait ce programme, la question était également de savoir s'il était simplement légal.

 

"Les informations dont je dispose à l'heure actuelle me disent que ce programme est déplacé et viole l'éthique, et tout particulièrement en raison de l'aspect de compétition, mais c'est aux responsables des programmes de faire leurs propres choix", a déclaré le ministre de l'Education Ronald Plasterk.

 

Une intervention du gouvernement reviendrait à de la censure, a-t-il précisé.

 

De son côté, BNN a défendu son idée de programme. "Certains diront que cela manque de goût, mais nous pensons que la réalité est encore plus choquante et manque encore plus de goût: attendre un organe s'apparente à jouer au loto", a déclaré le président de la chaîne Laurens Drillich.

 

La chaîne a donné le nom de "Lisa" à la donneuse. Pendant l'émission, elle écoutera s'exprimer les trois candidats, ainsi que leurs familles et leurs amis, avant de décider lequel recevra son rein. Les téléspectateurs pourront voter par SMS, mais le choix final reviendra à "Lisa", a indiqué BNN.

 

Outre les objections d'ordre éthique que soulève ce programme, il n'est pas non plus certain que le candidat désigné puisse effectivement recevoir le rein de "Lisa", pour des raisons de compatibilité d'organes.

 

"Les médecins de ce programme ne peuvent faire aucune concession sur ce point", a prévenu mardi le ministre de l'Education Ronald Plasterk, précisant que le rein, en cas de greffe, pourrait propager chez le receveur le cancer dont souffre "Lisa". "Donc, il est très possible qu'en pratique nous discutions pour rien, parce qu'il est possible que cette greffe ne puisse pas avoir lieu", a-t-il souligné.

 

Paul Beerkens, directeur de l'Association du rein aux Pays-Bas, a salué l'attention sur la question du don d'organes soulevée par l'affaire. Il a toutefois appelé BNN à ne pas diffuser l'émission, estimant que suffisamment de publicité avait maintenant été faite.

 

"Il y a environ 1.500 personnes en attente sur les listes depuis plus de quatre ans, donc il faut faire quelque chose", a-t-il déclaré à l'agence AP Television News (APTN). "Mais soyons clairs: ce n'est pas comme cela qu'il faut faire".

 

Ce n'est pas la première fois que la télévision néerlandaise teste les limites du bon goût. Il y a deux ans, une chaîne privée diffusant des programmes sur le modèle "Big Brother", avait suivi la grossesse d'une candidate, avant de diffuser en direct son accouchement. La candidate espérait empocher les 400.000 euros promis au vainqueur, mais avait finalement quitté l'émission avant sa fin.

 

A peu près à la même époque, BNN avait diffusé des images montrant l'un de ses journalistes sniffant de la cocaïne avant de l'interviewer sur l'expérience lors d'un talk-show.

 

A lire aussi :

L'émission controversée aux Pays-Bas sur le don d'organe est un canular

De Grote Donorshow Or The Big Donor Show (La vidéo)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Series 30/05/2007 17:18

Et un cerveau, qui veut en gagner un ?