TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, mardi 5 juin 2007 à partir de 20 heures 40, une "thèma" qui s'interroge sur "L'Europe et le plan Marshall".

 

Image Hosted by ImageShack.us

ARTE / © Seppia/Neon Rouge

 

Il y a soixante ans, les États-Unis finançaient la reconstruction de l'Europe et contenaient l'expansion du communisme grâce au plan Marshall. "Thema" revient sur les différents aspects - économiques, culturels et militaires - de cette initiative qui a modelé nos sociétés européennes.

 

A 20 heures 45 : Comment nous sommes tous devenus Américains (réalisé par Joachim Fritz-Vannahme , Sergio Ghizzardi).

En investissant massivement dans la reconstruction de l'Europe, les États-Unis ont modelé notre société dans tous les domaines : loisirs, style de vie, politique, sciences, arts...

Le 5 juin 1947, à l'université de Harvard, le secrétaire d'État américain George Marshall prononce un discours historique : pour venir en aide à l'Europe dévastée, il propose la mise en place du plus grand projet d'investissement jamais imaginé.

L'objectif est à la fois économique, politique et culturel : il s'agit de donner à l'Europe occidentale les moyens d'acheter des produits américains, d'ancrer les pays non communistes du côté des États-Unis et de promouvoir l'american way of life.

Comment nous sommes tous devenus américains part de cet événement fondateur - seize pays font finalement accepter l'aide du plan Marshall - pour raconter les relations particulières qu'entretiennent depuis soixante ans l'Europe de l'Ouest et l'Amérique.

Le film rappelle que l'Europe d'aujourd'hui s'est largement construite sous influence américaine dans tous les domaines : du rap au cinéma, de la publicité à la politique, de la machine à laver aux fast-foods, de l'exportation des étudiants européens outre-Atlantique jusqu'à la libération des moeurs.

Alors que le modèle américain est de plus en plus remis en cause et que l'identité européenne est en crise, Joachim Fritz-Vannahme et Sergio Ghizzardi proposent un état des lieux de l'Europe contemporaine et de son rapport à "l'Amérique".

Une Europe où la confrontation entre une certaine forme d'antiaméricanisme et la fascination pour les États-Unis s'exprime de plus en plus régulièrement. Avec notamment les témoignages de Wim Wenders, Philippe Labro, Daniel Cohn-Bendit, Michael Naumann, Serge July et Hubert Védrine.

Rediffusion : mercredi 6 juin 2007 à 14 heures 10

A 21 heures 45 : Welcome, Mr Marshall (réalisé par Angelos Abazoglou)

Premier pays bénéficiaire du plan Marshall, la Grèce a été à plusieurs égards un banc d'essai pour les futures interventions militaires américaines et la promotion de l'american way of life dans le monde.

En 1947, à peine sortie de la guerre, l'Europe est divisée en sphères d'influences communistes et démocratiques.

La Grèce est le seul pays balkanique à faire partie du "monde libre".

Pourtant, les communistes y sont nombreux et bien organisés. Ils étaient majoritaires dans la résistance et ce sont eux qui ont libéré le pays du joug nazi.

Mais du fait de l'importance stratégique de la Grèce, Churchill et Truman les considèrent comme une menace. Pour le président américain, il faut empêcher l'extension de l'influence soviétique par tous les moyens.

La doctrine Truman donne naissance au European Recovery Program, également appelé plan Marshall. En Grèce, la priorité est donnée au volet militaire et à la lutte contre les communistes grecs.

Le pays, sorti épuisé du conflit mondial, plonge dans la guerre civile...

Dollars et propagande

Une fois les communistes chassés du pays, le plan Marshall déploie en Grèce un arsenal culturel sophistiqué mêlant propagande et divertissement : "Vous aussi, vous pouvez être comme nous", semblent dire les Américains, pour lesquels la prospérité va de pair avec la démocratie.
 
La reconstruction du pays, l'aide alimentaire et les biens de consommation sont appréciés, de même que les films hollywoodiens.
 
Peu à peu s'installe en Grèce et en Europe une nouvelle vision du monde, qui fait la part belle à l'american way of life.
 
Le plan Marshall aura ainsi eu de multiples facettes : à la fois intervention militaire, aide économique et entreprise de façonnage des mentalités.


Rediffusion : mercredi 6 juin 2007 à 15 heures 15

A 22 heures 40 : débat animé par  William Irigoyen

- Bruno Tertrais, Maître de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS), Paris
- Gary Smith, Directeur de l’American Academy, Berlin
- Petra Pinzler, correspondante du hebdomadaire allemand « DIE ZEIT » à Bruxelles
- Christopher Buchholz, acteur et réalisateur

 

Rediffusion : mercredi 6 juin 2007 à 16 heures 10

Commenter cet article