TV Replay

Publié par Aanil

Un document réalisé par Agnès Hubschman, "La disparition d'Agnès Le Roux ", au sommaire de l'émission diffusée dimanche 10 juin 2007 à 22 heures 40 sur France 2.

 

 

Agnès Le Roux avait tout pour être heureuse : jeune, belle et riche, elle était l'héritière du Palais de la Méditerranée, le célèbre casino niçois.

 

Le 28 octobre 1977, elle a disparu en plein coeur de Nice. Depuis, plus aucune nouvelle : pas de demande de rançon, pas de lettre et surtout pas de cadavre...

 

 

29 ans plus tard, la disparition d'Agnès Le Roux est devenue une sorte de Dallas à la française, un véritable feuilleton judiciaire sur fond de guerre des casinos, de mafia italienne, de trahison familiale et de passion sentimentale.Un mystère absolu et, probablement, un crime parfait...

 

L'histoire d'Agnès Le Roux, c'est d'abord une histoire d'amour. Tout juste divorcée, Agnès rencontre un jeune avocat : Maurice Agnelet. C'est le coup de foudre. Il devient son amant et aussi son homme de confiance. Il la convainc de vendre ses parts du casino à Jean-Dominique Fratoni, ennemi juré de la famille et propriétaire du Ruhl, concurrent direct du Palais de la Méditerranée.

 

Fratoni, que l'on dit lié à la mafia italienne, veut faire de Nice le "Las Vegas européen" ; pour cela, il a besoin de faire main basse sur le Palais de la Méditerranée. Mais Renée Le Roux, la mère d'Agnès, se bat pour garder la direction de son établissement.

 

Pourtant, lors d'une assemblée générale extraordinaire en juin 77, Agnès trahit sa mère en votant contre elle. Fratoni prend le contrôle du casino.

 

Quatre mois après, Agnès Le Roux disparaît. Agnès a-t-elle été manipulée ? L'a-t-on fait disparaître pour l'empêcher de parler ? À l'inverse, s'est-elle suicidée ? Ou bien a-t-elle décidé de changer de vie ?

 

Christian Noguera et Michel Laffargue, inspecteurs de la PJ de Nice, reviennent sur toutes les pistes qu'ils ont exploré avant de s'arrêter sur l'hypothèse criminelle, l'hypothèse Agnelet...

 

Car les policiers découvrent que Maurice Agnelet est bénéficiaire d'une grosse somme d'argent qu'Agnès Le Roux a déposée sur un compte commun en Suisse et qui a finalement abouti sur son compte personnel...

 

Cet argent, Agnès l'a reçu comme prix de sa trahison dans la guerre des casinos de Nice.
Renée la mère d'Agnès, sa soeur Patricia et son frère Jean-Charles, expliquent pourquoi ils sont persuadés qu'Agnès est morte et que Maurice Agnelet en est responsable, de près ou de loin... En août 1983, Maurice Agnelet est inculpé d'homicide volontaire...

 

2 ans plus tard, il bénéficie d'un non-lieu. Renée Le Roux explique cette décision par les " protections " dont aurait bénéficié Agnelet...

 

Rebondissement fin 1999, plus de 20 ans après les faits. L'ex-maîtresse d'Agnelet, Françoise Lausseure, qui lui avait fourni un alibi, avoue avoir menti. Elle n'était pas avec lui au moment de la disparition d'Agnès... Maurice Agnelet redevient le suspect n° 1. Il est de nouveau inculpé d'homicide volontaire... Maurice Agnelet se défend de toute implication dans cette affaire. 27 ans plus tard, il exprime son incompréhension face à ces accusations...

 

Un supplément d'instruction a été demandé en mars 2004. Son avocat, Me Saint-Pierre, demande le non-lieu. Pour lui, aucun élément ne permet d'affirmer qu'Agnès Le Roux est morte. Renée Le Roux, qui depuis plus d'un quart de siècle mène un combat sans relâche pour que l'assassin de sa fille soit démasqué et condamné, raconte toutes ces années d'enquêtes, de contre-enquêtes, d'accusations, de mises en examens, de non-lieux, de campagnes de presse, de soupçons, et d'incertitudes...

Commenter cet article