TV Replay

Publié par Aanil

 

A travers reportages et entretiens, le magazine de la Rédaction de France 2, Envoyé Spécial, présenté par Françoise Joly et Guilaine Chenu aborde tout ce qui fait l'actualité.

 

Au sommaire de l'émission diffusée jeudi 14 juin 2007 à 20 heures 50 sur France 2 :

Avorter… à quel prix ?
Un reportage de Stéphanie Lebrun & Caroline Libbrecht

En octobre dernier, un reportage de la télévision danoise a montré, en caméra cachée, qu’il était possible d’avorter en Espagne d’un fœtus en parfaite santé jusqu’à un terme très avancé.

Une journaliste, enceinte de huit mois, se voit proposer un avortement dans une clinique privée de Barcelone pour 4 000 Euros.

Le directeur de la clinique se vante de recevoir des patientes de toute l’Europe et en majorité des Françaises, 50 par semaine, affirme-t-il.

A partir de ce document, une équipe d’Envoyé Spécial a enquêté sur ces Françaises qui franchissent la frontière espagnole pour avorter, quitte à en payer le prix fort.

Pourquoi des milliers de Françaises se rendent-elles à l’étranger alors que la loi leur permet d’avorter jusqu’à 3 mois de grossesse en France ?

Cette enquête révèle que l’accès à l’avortement est devenu extrèmement difficile en France.

Les informations manquent, les moyens se réduisent et les médecins se détournent de la pratique.

33 ans après la loi Veil, ce n’est plus la loi qui est remise en question mais son application.

Dans les faits, l’avortement est-il encore un droit ?

Cabillaud, espèce en danger
Un sujet de Rémy Vincent, Richard Montrobert & Sam Caro

Cabillaud ou Morue, 2 appellations pour un même poisson, que nous mangeons depuis le plus jeune âge.

En petits pots pour bébés, pané, surgelé, frais ou séché, c’est un poisson surexploité.

Il a quasiment disparu des bancs de Terre-Neuve, qui étaient autrefois les eaux les plus poissonneuses.

Aujourd’hui, "Manche Mer du Nord" est presque le dernier grand gisement de cabillaud mais même ce stock a chuté.

En 2003, l’Union Européenne a mis en place un plan de restauration du cabillaud.

Les pêcheurs sont écartelés entre la rentabilité de leur bateau et la protection des ressources.

A travers cet exemple, c’est sur l’avenir de la pêche dans le monde que nous avons enquêté.

Rémy Vincent, Richard Montrobert & Sam Robert nous emmènent aux bancs de Terre Neuve à la rencontre des inspecteurs des affaires maritimes et des pêcheurs.

Est-il encore temps de sauver le cabillaud ?

Commenter cet article