TV Replay

Publié par Aanil

La série

 

Fini le temps où il pouvait travailler à son rythme et choisir ses patients !
Le très arrogant Dr House doit désormais se plier aux exigences de sa hiérarchie : travailler plus et accepter de traiter tous les patients, même les moins intéressants…



Mais parmi la foule d’hypocondriaques et de malades imaginaires, Greg House parviendra tout de même à déceler des cas uniques qui pourront satisfaire sa passion pour les énigmes médicales les plus obscures. Lorsqu’ils se présentent, le Dr House se meut en véritable enquêteur.



Epaulé par une équipe triée sur le volet, il assemble un à un les indices qui lui permettent d’étayer son diagnostic. Et gare à celui qui aura l’audace de remettre en question ses conclusions, il aura tout intérêt à disposer d’arguments solides pour sa défense…

 

Episode 22 de la saison 2 (diffusé à 22 heures 50) : "A la vie, à la mort"

Une jeune femme, prise de convulsions dans son bain, est admise dans le service du docteur House. Son bébé, qui a failli se noyer, est pris en charge en néonatalogie où travaille exceptionnellement Chase. Foreman, qui ne paraît pas avoir de séquelles physiques suite à la grave maladie qui a failli lui coûter la vie, réintègre le service. Il semble, néanmoins, avoir beaucoup changé.

 

Episode 23 de la saison 2 (diffusé à 23 heures 40) : "De père inconnu"

Une jeune fille âgée de seize ans, victime du cyclone Katrina, souffre d'hallucinations. Elle est admise dans le service du docteur House sur conseil de Dylan Crandall, l'un de ses grands amis de jeunesse qui la présente comme sa fille. Le docteur House met immédiatement en doute cette paternité et pense que Léona est une mystificatrice.

Episode 24 de la saison 2 (diffusé à 00 heure 30) : "House à terre"

Alors que toute l'équipe se penche sur le cas d'un patient à la langue anormalement gonflée, un homme arrive dans le service et tire deux balles sur le docteur House qui s'écroule. Il continue, pourtant, de travailler depuis l'unité de soins intensifs aux côtés de son agresseur, blessé par balle par un agent de sécurité. Mais son sens du jugement n'a-t-il pas été altéré par cette agression ? Le médecin est en proie à un sérieux doute quant à ses capacités.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article