TV Replay

Publié par Mario

 

"Propagande", "pornographie ou "gaspillage" de l'argent des contribuables... EU Tube, la nouvelle "voix" de la Commission européenne sur internet, loin de réconcilier les Européens avec leurs institutions, fait déjà polémique quatre jours après son lancement.


Bruxelles a lancé vendredi, sur le site américain de partage de vidéos YouTube, ses propres pages EU Tube pour utiliser "tous les moyens qui sont à sa disposition" pour communiquer avec les Européens.


Mardi, le site avait déjà acquis une vraie notoriété, grâce à de nombreux articles sur la Toile ou dans les tabloïds britanniques. Mais ce succès était imputable à une seule vidéo, vue plus de 280.000 fois, "Les amoureux du cinéma vont aimer ça!": un montage en 44 secondes de scènes d'amour, ambiance sonore comprise, tirées de films européens subventionnés par la Commission, du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" à "Breaking the waves".


Si ce clip a fait connaître EU tube, il a également généré des sarcasmes.


"Enfin, la Commission a trouvé un moyen d'attirer le public: des clips vulgaires (au mieux), pornographiques (au pire)", s'insurge un internaute.


Les autres clips mis en ligne par la Commission, allant d'images d'archives sur la construction européenne à un dessin animé montrant les gestes à faire "pour sauver la planète", étaient aussi critiquées.


"C'était simplement une question de temps avant que l'UE ne trouve une nouvelle manière de s'humilier!", commente un internaute.


"Quel gaspillage d'argent dans des vidéos de propagande", dit un autre.


La Commission répond que la mise en ligne de cette cinquantaine de clips existants déjà "ne coûte rien du tout". Et estime ne pas avoir à rougir de la publicité générée par la vidéo "rose".


"Nous pouvons être fiers d'un cinéma européen fort, qui présente des émotions fortes, une spécificité du cinéma européen qu'on ne trouve pas toujours dans d'autres régions du monde", a commenté mardi Martin Selmayr, porte-parole de la Commission.


(Source : AFP)

Commenter cet article