TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 5 juillet à 01 heure 05, le documentaire réalisé par Kerri Davenport-Burton, "Histoire d'une squatteuse".

 

Image Hosted by ImageShack.us

ARTE F

 

Kerri Davenport revient sur son adolescence mouvementée, au temps où, chaque soir, il lui fallait trouver un endroit où dormir... Un film comme un guide de survie en milieu urbain, qui respire Londres, sa vie nocturne et ses faubourgs.

Kerri Davenport-Burton, la réalisatrice, est née dans une famille anglaise de classe moyenne.

 

À 15 ans, après une banale fugue, elle est devenue l'une des milliers de sans-abri de Londres.

 

Elle a squatté chez des amis, trouvé refuge dans les clubs, les trains, l'arrière-boutique d'un magasin où elle a travaillé...

 

À 21 ans, elle avait déjà vécu dans une centaine d'endroits, où elle retourne aujourd'hui.

 

Errance

Kerri Davenport-Burton revient sur les lieux où elle a trouvé un abri, pour une nuit ou pour plusieurs semaines.
 
Elle raconte les anecdotes qui leur sont attachées, les intègre à sa cartographie intime.
 
Le ton du film est enjoué et souvent drôle, sans être complaisant.
 
On sent poindre une soif de reconnaissance, une fierté de s'en être sortie.
 
Car la détresse de Kerri Davenport à l'époque semble avoir été plus ou moins ignorée par ses proches, tant la jeune fille donnait le change.
 
Aujourd'hui, la réalisatrice interpelle ses amis d'alors (ceux qui se sont rangés, comme elle, ou ceux qui sont encore dans l'errance).
 
Elle interroge sa mère, bloquée dans un déni total ("Tu n'étais pas à la rue ; tu avais une maison").
 
Elle se heurte toujours à la même question : comment a-t-elle pu se bercer de l'illusion d'être libre ?
 
Son parcours est douloureux, dangereux, excitant d'une certaine façon.
 
Ce que l'on retient surtout du film, c'est son extraordinaire énergie et son écriture - plans récurrents de portes et lignes graphiques des immeubles dessinent une vision inédite de la ville. 
 
Il tend aussi vers une certaine universalité, brossant, en filigrane, le portrait d'une génération.

 

Rediffusion :

Vendredi 6 juillet 2007 à 05 heures

Commenter cet article