TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, jeudi 19 juillet 2007 à 22 heures 25, le documentaire réalisé par Irene Langemann, "Les enfants prodiges de Russie".


Image Hosted by ImageShack.us
WDR © WDR/Lichtfilm


À Moscou, le conservatoire a "produit" des dizaines de pianistes virtuoses. Pendant deux ans, Irene Langemann a filmé l'apprentissage de ces surdoués, derniers témoins d'un monde perdu.


Aucun pays au monde n'a vu naître plus de pianistes virtuoses que la Russie - aujourd'hui comme hier, malgré les crises économiques, la pauvreté et le chaos.


Cette tradition remonte aux années 1930 : c'est Staline qui, au beau milieu de la grande terreur, décrète que les arts doivent être la préoccupation majeure de l'État.


À cette époque est fondée l'École centrale de musique au Conservatoire de Moscou.


Lorsqu'elle passe son concours d'entrée, la petite Ira n'a que 8 ans, mais elle est si douée qu'elle impressionne le jury.


Dès l'année suivante, elle charme le public de la Kaisersaal de Francfort avec un programme Chopin sans concession. Originaire d'Ukraine, Lena, 17 ans, donne des récitals dans le monde entier depuis l'âge de 9 ans.


Pourtant, elle n'a même pas son propre piano pour travailler.


Et déjà, elle vit le drame de beaucoup d'enfants prodiges : la découverte brutale de la concurrence qui règne parmi les professionnels de la musique.


L'école des prodiges

Aucun pays au monde n'a vu naître plus de pianistes virtuoses que la Russie - aujourd'hui comme hier, malgré les crises économiques, la pauvreté et le chaos.


Cette tradition remonte aux années 1930 : c'est Staline qui, au beau milieu de la grande terreur, décrète que les arts doivent être la préoccupation majeure de l'État.


À cette époque est fondée l'École centrale de musique au Conservatoire de Moscou.


Elle est restée, jusqu'à nos jours, le passage presque obligé de toute carrière musicale.


Des quatre coins de la Russie, les parents arrivent avec leurs enfants dans l'espoir qu'ils feront partie des heureux élus.


Situé dans un faubourg moscovite, le bâtiment délabré de l'école abrite de petites salles que deux classes occupent tour à tour et où, sans interruption, on répète, on potasse, on chante...


(Source : arte.fr)


Rediffusion :

Jeudi 26 juillet 2007 à 15 heures 15

Commenter cet article