TV Replay

Publié par Aanil

France 2 propose, jeudi 26 juillet 2007 à 20 heures 50, le deuxième numéro du magazine de société présenté par Stéphane Bern, "Un autre monde".

Image Hosted by ImageShack.us
 


Si, depuis l'Antiquité, l'Egypte ne cesse d'attirer les écrivains et les voyageurs du monde entier, elle ne saurait se résumer aux vieilles pierres.


Pour parler de ses réalités les plus contemporaines, Stéphane Bern rencontre Gilbert Sinoué, né en Egypte, auteur de plusieurs gros succès d'éditions.


Alaa El Aswany, est lui aussi un écrivain à succès. Zahi Hawass, est une des personnalité haute en couleur et l'une des plus importante d'Egypte : il est secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.


Du Caire de l'Epoque royale aux trésors actuels de la Mer Rouge, des débuts du tourisme britannique, aux croisières d'aujourd'hui sur le Nil, des Egyptiens et des Français amoureux de cette terre d'histoire, animent ce grand voyage au fil du Nil.


Des sept merveilles du monde, seules subsistent intactes les pyramides d’Egypte. Si, depuis l’antiquité, l’Egypte ne cesse d’attirer les écrivains et les voyageurs du monde entier, elle ne saurait se résumer aux temples, aux pyramides et aux vieilles pierres.

- Mais il existe une autre réalité, plus contemporaine et pour nous en parler nous retrouverons des personnalités comme Gilbert Sinoué né en Egypte, auteur de plusieurs gros succès éditions comme Le livre de saphir ou L’enfant de Bruge.

- Alaa El Aswany, lui est l’auteur du célèbre Immeuble Yacoubian, roman qui a rencontré un grand succès internationale, a été adapté cinéma au cours de l’été 2006.

- Zahi Hawass, est une des personnalité haute en couleur et l’une des plus importante de l’Egypte : il est secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

(Source : france2.fr)

République Arabe d’Egypte
Capitale : le Caire
Population : 78 887 007 en 2006

Un peu d’histoire :

1882 : Les forces militaires de l’Empire britannique occupent l’Egypte pour protéger ses intérêts commerciaux et stratégiques dans la zone du canal de Suez.

1914 : déclaration officielle du protectorat britannique.
Aux lendemains de la première guerre mondiale, des revendications pour une Egypte indépendante se font entendre.

1919 : une révolution contre les britanniques.

1922 : le pouvoir britannique renonce au protectorat ; le 21 février : déclaration d’indépendance.

28 février 1922 : L’Angleterre accorde son indépendance à l’Egypte. Fouad devient Roi.

1923 : promulgation de la Monarchie Constitutionnelle pas important, la date à retenir est celle de l’indépendance 1928 : Fondation par Hassan al-Banna des Frères Musulmans.

1936 : décès du Roi Fouad. Son fils Farouk 1er lui succède. Et Indépendance effective.
Mais à une condition importante : le maintien de l’armée britannique dans la zone du canal. Et pendant le seconde guerre mondiale, elle prend le contrôle de l’ensemble du territoire égyptien. A la fin du conflit : grave crise économique ; conditions de vie difficile.
Résultat : instabilité gouvernementale. Le roi Farouk 1er est vivement critiqué pour son train de vie ostentatoire.

1945 : La Ligue Arabe, nouvellement créée, s’installe au Caire.

1948 : Première guerre israélo-arabe : défaite palestinienne, vécue par les égyptiens comme une trahison de la part de leur gouvernement.
De là, naît le Mouvement des officiers libres.

23 juillet 1952 : coup d’Etat ; le mouvement des officiers libres en est l’instigateur. Le roi abdique. La république est proclamée (le 18 juin 1953), à sa tête : le colonel Mohamed Neguib (1901-1984).

1954 : il est évincé par Gamal Abdel Nasser.

Juillet 1956 : Nationalisation du canal de Suez (pour financer la construction du barrage d’Assouan), gérée depuis un siècle par les britanniques.
USA et URSS interviennent pour que les forces franco-britanniques se retirent définitivement du pays. La crise du canal de Suez consacre l’indépendance de l’Egypte.

1958-1961 : L’Egypte et la Syrie forme l’éphémère République arabe unie, la RAU.

1967 : Défaite de la guerre des Six Jours porte un coup sans précédent au régime de Nasser et au monde arabe. Résultat : la bande de gaza et le sinaï sont sous occupation israélienne.

1970 : décès de Nasser. Anouar el-Sadate, vice-président et compagnon d’armes de Nasser lui succède.
Changement radical :
SADATE s’engage dans des voies économiques et politiques radicalement opposés à celle de son prédécesseur. Une nouvelle constitution est promulguée donnant plus de pouvoir au président de la République.
L’urgence de reconquérir les territoires occupés par Israël.

6 octobre 1973 : attaque égyptienne. C’est la guerre dite du Kippour. Cessez-le-feu le 22 octobre.
Quatrième guerre israélo-arabe qui pèsera dans la signature des accords de Camp David en 1979. Normalisation des relations avec Israël grâce à une médiation américaine, ce qui vaut à l’Egypte d’être exclue de la Ligue Arabe. Elle devient ainsi le partenaire régional privilégié des USA (d’où une aide américaine, pour la moitié militaire).
Sadate prône l’ouverture économique et favorise les investissements privés étrangers, tout comme la bourgeoisie libérale.
Ecartelé entre d’une part se rapprocher d’Israël et des Etats-Unis, et d’autre part, d’instaurer une démocratie contrôlée en jouant la carte de l’Islam (pour contrôler les communistes et les nassériens), il sera assassiné.
Hosni Moubarak, vice président, lui succède. Il est dans la continuité de Sadate.

1982 : Grâce à sa politique, le Sinaï retourne à l’Egypte ; et le pays est réintégré dans la Ligue Arabe (siège de la Ligue Arabe au Caire en 1990), tout en maintenant sa politique de normalisation avec Israël.

Les années 80 : Moubarak poursuit sa politique de démocratisation contrôlée mais l’activisme des groupes islamistes radicaux avec la montée en puissance des Frères Musulmans.

1991 : Guerre du Golf. L’Egypte s’engage au coté des Américains. Elle bénéficie d’une réduction de moitié de sa dette extérieure.

A partir de 1992 : les attentats contre les étrangers, les intellectuels, les coptes se multiplient sur le territoire égyptien.
Un attentat à Louxor le 17 novembre 1997 crée un choc sans précédent (62 morts dont 58 étrangers)

1998 : en mars, les leaders islamistes annoncent un cessez-le-feu. Le gouvernement module sa politique de répression.

Grâce à sa Sadate et Moubarak, l’Egypte est devenu un acteur incontournable de la scène politique internationale dans le processus de paix israélo-arabe.


Point Socio-économique :

Autrefois essentiellement agraire, aujourd’hui l’économie égyptienne tente de se diversifier vers des domaines comme le tourisme ou l’industrie.
Ses principaux partenaires économiques sont les Etats-Unis, l’Union Européenne et le Japon.
Ses principales ressources économiques sont le pétrole, les métaux, le tourisme et l’agriculture (surtout le coton).


Des chiffres :

Revenu annuel par habitant : 1310 dollars
Revenu national annuel : 89,3 milliards de dollars
Taux de croissance annuelle du PIB : 5% en 2004-05
Prévisions pour 2006-07 : 5,4%
Les sources de croissance sont :
- le tourisme (8,6 millions de tourisme en 2005)
- le Canal de Suez (recettes de plus de 3,3 milliards de dollars en 2004-2005)
- les transports et les communications (9,9% du PIB en 2004-05) et
- surtout l’énergie (le pétrole représente 5,3 milliards de recettes d’exportation, soit 14,6% du PIB ; l’Egypte dispose d’une réserve de 2,8 milliards de barils ; le secteur gazier monte en puissance)
Forte place du secteur industriel dans le PIB ; il représente 18,2% du PIB en 2004-05
L’agriculteur représente 14,7% du PIB en 2004-05
Les exportations : pétrole et produits pétroliers ; gaz ; coton ; textiles
Les importations : équipement industriel ; matériel de transport et biens de consommation
31,7% des hommes sont analphabètes (2003)
53,1% des femmes sont analphabètes (2003)
Taux d’analphabétisme( Moyenne) (2005) : 40,8%
En 2002, 60,9% des 12-17 ans étaient scolarisés
Il y a 229 téléviseurs pour 1000 habitants
Espérance de vie en moyenne : 69,6 ans


Commenter cet article