TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, vendredi 02 mai 2014 à 23 heures 25, le documentaire réalisé par Nassim Amaouche, Erige Sehiri, Sameh Zoabi et Mais Darwazah "Albums de famille".

Albums-de-famille.jpg


Quatre jeunes cinéastes d’origine arabe (Mais Darwazah, Nassim Amaouche, Erige Sehiri et Sameh Zoabi) interrogent leur identité à travers le passé de leurs parents ou de leurs proches. Un portrait mosaïque sensible, intime et parfois taquin, du monde arabe en exil.


« L'identité est ce que nous laissons en héritage, non ce dont nous héritons ; ce que nous inventons, non ce dont nous nous souvenons. » Partant de cette citation du poète palestinien Mahmoud Darwich, sur une idée du réalisateur Raed Andoni (Fix me, diffusé par ARTE en novembre 2013), quatre cinéastes d’origine arabe se confrontent à leurs parents ou à leurs proches pour sonder le poids de l'exil et se réapproprier la mémoire d’un passé qu'ils n'ont pas connu. Albums de famille enchaîne ces autoportraits intimes tournés dans quatre pays différents, entre émotion et douce impertinence.

Voyages

D'origine palestinienne par son père et syrienne par sa mère, Mais Darwazah vit seule à Amman, capitale de Jordanie peuplée de déracinés, et s’empare des vieilles recettes de cuisine maternelle pour interroger l'histoire de ses parents et son statut d'éternelle étrangère (Une recette). Nassim Amaouche perce l'intimité de son père alors qu'il aide celui-ci à creuser dans les ruines de sa maison natale en Algérie, détruite en 1957 par un bombardement qui a signé la fin de son enfance et son exil en France (En terrain connu). Erige Sehiri redécouvre le sien, qui a quitté la France en 2011 sans date de retour, pour soutenir depuis son village natal, en Tunisie, la révolution qu'il attendait avec ardeur (Le facebook de mon père). Dans un village arabe d’Israël, Sameh Zoabi retrouve son ami d'enfance Ahmad, bien décidé à aider ce célibataire à se marier et à rentrer ainsi dans la norme (Un beau marié).

Commenter cet article