TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, samedi 08 mars 2014 à 18 heures 35, le magazine d'information "Arte Reportage".


Une nouvelle saison pour le magazine de l'actualité internationale.
Tous les samedis à 18 heures 35, ARTE Reportage regarde le monde en face pour éclairer les grands enjeux de la planète.



Philippines : 4 mois en enfer


Le 8 novembre 2013, plusieurs îles des Philippines ont été dévastées par le typhon " Haiyan ", " Yolanda " pour les Philippins. Bilan : plus de 6000 morts, 2000 disparus. et 4 millions de personnes sans logement.

Depuis, 4 mois se sont écoulés. Les médias internationaux sont partis et les rares images en provenance de cette région montrent que rien n'a changé ou presque. Des centaines de milliers de personnes vivent toujours dans des abris de fortune. Les débris jonchent toujours certains quartiers où les recherches de corps se poursuivent. La vie quotidienne est rythmée par les distributions de vivres et de bâches. Difficile dans ces conditions de préparer la reconstruction. De nombreuses familles sont revenues sur leurs terres et ont rebâti leur maison. Les Philippines sont régulièrement frappées par des typhons, une trentaine par an.

Après la phase d'extrême-urgence qui a suivi la catastrophe, que se passe-il dans les régions touchées ? L'équipe d'ARTE Reportage s'est rendue à Tacloban, principale ville de l'île de Leyte où les ONG et les agences onusiennes travaillent depuis 4 mois, pour fournir de la nourriture et des abris aux sinistrés. La plupart d'entre eux ont perdu leur emploi : l'économie locale est dévastée. La récolte de riz et de noix de coco a été détruite. Si le slogan " Tindog Tacloban ", " Relève-toi Tacloban ", s'affiche partout, la phase de reconstruction sera longue, 3 à 6 ans selon les estimations.


L'envol d'une femme afghane

25 ans après le retrait des troupes soviétiques, Kaboul se prépare à vivre sans les Américains et leurs alliés. La coalition militaire de l'OTAN va quitter l'Afghanistan avec un sentiment d'inachevé. Elle laisse derrière elle un pays meurtri. Elle laisse aussi une partie de la société, toujours plus vulnérable dans les pays en conflit : les femmes.

A Kaboul, elles déambulent discrètement telles des ombres silencieuses entre les hommes. Officiellement, les Afghanes ont le droit d'étudier et de travailler depuis la chute des Talibans. En réalité, elles sont invisibles.

Pourtant, à la base militaire de Kaboul, une femme a réussi à s'imposer. Le lieutenant Niloofar Rahmani, 22 ans, est la seule pilote de l'armée afghane.

A moins d'un an du retrait complet des troupes de l'OTAN, qu'adviendra-t-il de la jeune pilote et de toutes les femmes qui luttent pour faire reconnaître leurs droits ?


Europortraits - L'Europe de la culture

A 44 ans, Hannu Lintu dirige l'Orchestre symphonique de la Radio Finlandaise.

Partition à l'appui, le chef d'orchestre Hannu Lintu est convaincu qu'il n'est pas nécessaire d'être ancré dans un héritage local pour ressentir la musique : pas besoin de vivre à Vienne pour comprendre Brahms, pas besoin d'être à Paris pour saisir Debussy. Au-delà des frontières, la sensation d'appartenir à une même tradition européenne vibre en lui, grâce à la musique.


Europortraits - L'Europe de la culture

Dorothy Cross, 58 ans, Irlandaise

Vivre de son art en Irlande est une bénédiction. Un avantage appréciable, qui pourtant, n'est pas à la source de la décision de la sculptrice de s'installer dans le Connemara, une région à la beauté âpre et sauvage située dans l'Ouest de l'ile.

Dorothy y puise l'inspiration nécessaire à son travail : réconcilier des éléments dissociés en apparence. La mer, le vent, la terre, la civilisation… Un principe qu'elle applique à sa vision de l'Europe. Rien n'est figé, tout reste à construire. Dorothy prône une Europe "grandeur nature", une Europe sans cesse en mouvement, affranchie des clichés nationalistes, à condition de rendre à la nature sa juste place en l'intégrant au processus.

Commenter cet article