TV Replay

Publié par Aanil

M6 diffuse, depuis le 13 mars 2010, chaque samedi, le magazine de société présenté par Karine Lemarchand "C'est ma vie".

C-est-ma-vie-Karine-Le-Marchand.jpg
Plongée au coeur de surprenantes histoires de famille. Des histoires de la vie parfois insolites, souvent incroyables, toujours sincères. Des familles étonnantes, généreuses, parfois singulières… « C’est ma vie » est une nouvelle série documentaire présentée par Karine Le Marchand qui vous emmène à la découverte de ces surprenantes histoires de famille.

Toutes les semaines, « C’est ma vie » vous plonge dans le quotidien et la vie de familles différentes, reflets de la société actuelle. Une immersion totale pendant plusieurs jours, qui permet de suivre pas à pas les obstacles, les joies, les déceptions, les crises et les dénouements de ces familles hors du commun, dans un esprit d’ouverture et de tolérance.

C’est ma vie : les plus belles histoires sont les histoires de famille.



Samedi 21 septembre 2013 à 14 heures 50 : Au cœur d'un internat pour élèves en difficulté

À quelques kilomètres de Metz, un établissement accueille une petite centaine d'élèves en grande difficulté scolaire. Dix heures de travail par jour, des règles strictes et une ambiance familiale : c'est la recette de cet institut. Mounir a eu des résultats très moyens l'année passée en raison de sa mauvaise conduite. Désormais il se tient à carreau, mais son attitude lui vaut beaucoup d'être embêté par ses camarades de classe. De son côté, Sophie, 18 ans, est en 1ère. En difficulté, elle a demandé à ses parents d'aller dans ce pensionnat pour travailler. Un combat de tous les instants pour cette jeune fille qui n'arrive pas du tout à se concentrer sur son travail. Mais malgré la discipline et l'aide de l'équipe d'enseignants, ces élèves parviendront-ils à augmenter leur moyenne souvent catastrophique ?



Samedi 21 septembre 2013 à 16 heures 00 : Commerce en péril


Cédric et Bérengère ont toujours travaillé dans la restauration. Il y a un an, ils ouvrent leur propre restaurant, mais le succès n'est pas au rendez-vous. Leur rêve vire au cauchemar et les dettes s'accumulent. De nature combative, Cédric et Bérengère vont faire appel à un spécialiste dans le redressement d'affaires en faillite. Pour eux, un changement rapide est impératif s'ils ne veulent pas mettre la clef sous la porte.

De son côté, Sigrid est devenue fleuriste il y a 7 ans. Après un premier échec dans une petite ville, elle ouvre une nouvelle boutique à Lourdes, mais la clientèle n'est pas au rendez-vous. Faute de moyens et d'idées, la boutique est vétuste, les néons ne marchent pas et les fleurs s'entassent. Sigrid ne veut pas se résigner à fermer. Elle a fait appel à un coach mais comment va-t-elle réagir aux critiques de celui-ci ?

Commenter cet article