TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, jeudi 03 avril 2014 à 20 heures 50, les deux volets du téléfilm "Carta à Eva".

Carta-a-Eva.jpg

© Beta Films


En visite dans l’Espagne franquiste, Eva Perón, l’épouse du chef d’État argentin, reçoit une lettre la suppliant d’obtenir la grâce d’une activiste communiste condamnée à mort... Un téléfilm en deux volets tiré d'une histoire vraie et porté par de formidables actrices : Julieta Cardinali, Ana Torrent, Nora Navas et Carmen Maura.


A 20 heures 50 :

En 1946, l’Espagne est isolée du reste du monde. Accusée par les Nations unies d’être profasciste et déclarée coupable de sympathie avec le régime nazi et celui de Mussolini, elle se retrouve privée d’ambassadeurs et exclue du plan Marshall. Seul le président argentin Perón, admiratif de la lutte de Franco contre le communisme, maintient son ambassadeur dans ce pays. Offensée par les déclarations de ce dernier, selon lequel “l’Espagne est une oasis de paix”, une jeune militante communiste, Juana Doña, pose une bombe devant l’ambassade argentine avant d’être arrêtée et condamnée à mort. Parallèlement, Perón refuse une invitation de Franco de peur de froisser les Américains. Il décide d’envoyer sa femme, l’ancienne actrice Eva, dite Evita, plus connue pour son soutien à la cause du peuple que pour son respect du protocole.


A 22 heures 15 :

Eva Perón est reçue en grande pompe au Prado par Franco et son épouse Carmen Polo, surnommée “la dictatrice du dictateur”. Evita tente de composer, avant de se rebiffer. La tension entre les deux femmes va crescendo et leurs relations dessinent en creux des mondes antagonistes. Eva ne se prive pas, par exemple, de rappeler à son homologue que l’Argentine vient d’autoriser le vote des femmes, tandis que Franco l’a aboli en arrivant au pouvoir. Dans le même temps, la mère de Juana tente de faire parvenir une lettre à Eva lui demandant d’intercéder auprès de Franco afin de gracier la militante.


Fidèle aux événements historiques, tirée d’une histoire vraie et menée par un formidable trio d’actrices, cette minisérie mêle subtilement images de fiction et images d’archives. Les discours enflammés d’Eva Perón, fille du peuple, qui rêve de “créer un arc-en-ciel de paix entre les travailleurs des deux continents”, constituent des morceaux de bravoure.

Avec : Ana Torrent (Carmen Polo), Julieta Cardinali (Eva Perón), Nora Navas (Juana Doña), Jesús Castejón (Franco), Héctor Colomé (Perón), Carmen Maura (Paca )

Commenter cet article