TV Replay

Publié par Aanil

ARTE diffuse, dimanche 25 août 2013 à 22 heures 20, le documentaire réalisé par Angelina Maccarone "Charlotte Rampling - Un autoportrait à travers les autres".

Charlotte-Rampling---Un-autoportrait-a-travers-les-autres.jpg

© Angelina Maccarone


Un portrait singulier de la sublime Charlotte Rampling aux antipodes de l'académisme, à l'image de l'actrice britannique, filmée avec des personnalités qui ont marqué sa vie et sa carrière : le photographe Peter Lindbergh, l'écrivain Paul Auster, la philosophe Cynthia Fleury, sa mère Joy.


Au milieu d’un shooting, Charlotte Rampling passe derrière l’objectif pour immortaliser le photographe Peter Lindbergh. Beau joueur, l’arroseur arrosé prend la pause tout en poursuivant leur conversation sur le thème de la mise à nu, cette mise en danger volontaire qu’affectionne la comédienne : “C’est le moteur des meilleures expériences : affronter ses peurs.” Elle retrouve ensuite l’écrivain Paul Auster sur un bateau pour évoquer le temps qui passe. Lady Charlotte, comme il l’appelle affectueusement, se remémore sa rencontre avec Luchino Visconti, qui lui a appris, sur le tournage des Damnés, que l’âme n’a pas d’âge. Puis vient le temps de disserter sur l’amour, cette bienheureuse “solitude en compagnie de l’autre”, avec la philosophe Cynthia Fleury et sa mère Joy...

Kaléidoscope

Dans le premier plan du film, face caméra, Charlotte Rampling retire ses lunettes de soleil et plante ses yeux clairs dans les vôtres. Près de cinquante ans après ses débuts, les paupières sont plus lourdes mais le pouvoir hypnotique reste le même. La réalisatrice allemande Angelina Maccarone, qui a eu la brillante initiative de s’affranchir des codes du portrait en rejetant toute chronologie et en jouant avec la frontière entre mise en scène et vérité documentaire, propose ici de passer de l’autre côté du miroir pour contempler la vie à travers les yeux de l’actrice.

Commenter cet article