TV Replay

Publié par Aanil

Au sommaire de l'émission "Complément d'Enquête", diffusée jeudi 09 janvier 2014 à 22 heures 20 sur France 2 :

Complément d'enquête


Deux fois par mois, ce magazine, présenté et préparé par Benoît Duquesne, aborde en profondeur un sujet de société, décliné sous des angles multiples. Tournée en extérieur, sur des lieux directement concernés par le thème traité, cette émission alterne, durant près de 70 minutes, des reportages, des enquêtes et des témoignages. Son but est d'éclairer au maximum les téléspectateurs sur un sujet difficile et controversé. A chaque émission, Benoît Duquesne reçoit plusieurs invités. Ensemble, ils analysent les nombreuses problématiques liées au sujet et tentent d'y apporter des réponses susceptibles d'éclairer le téléspectateur.


Adoption : des échecs qui dérangent


Réussir à adopter est un rêve pour des milliers de couples en mal d'enfant. Mais on parle moins de ce qui se passe ensuite. Près de deux adoptions sur dix tournent mal, car la greffe ne prend pas entre l'enfant et sa nouvelle famille. L'explication est simple : les couples candidats espèrent toujours un bébé en bonne santé, mais la réalité des enfants adoptables est moins idyllique.

Qu'ils soient français ou étrangers, ces enfants sont souvent plus âgés, et déjà cabossés par la vie, à l'image de ces milliers de filles et de garçons âgés de 10 ans et plus qui, dans les foyers d'aide sociale, attendent en vain une nouvelle famille. Faut-il assouplir les procédures, promouvoir de nouvelles formes d'accueil, privilégier le parrainage plutôt que l'adoption ? Un projet de loi sur la famille est attendu au printemps 2014.

Reportage en France auprès de ceux que les services sociaux appellent les « enfants délaissés », aux États-Unis sur le scandale d'un trafic d'enfants de « seconde main » via des petites annonces sur Internet, mais aussi en Espagne où, pendant des années, des bébés étaient volés dans des maternités au profit de couple stériles. Complément d'enquête sur un tabou : la face cachée de l'adoption.


Ces enfants dont personne ne veut
Un reportage de Claire Denavarre et Leïla Djitli

C'est un paradoxe : alors que 23 000 familles cherchent à adopter en France et que les filières étrangères se tarissent, des milliers d'enfants sans famille restent en souffrance. Car les couples qui veulent adopter sont souvent très exigeants : ils veulent des bébés en bonne santé, et précisent parfois jusqu'à la couleur des cheveux et des yeux… Ils veulent également des enfants qui n'ont plus aucun lien avec leur famille biologique.

Que faire alors de ces garçons et filles d'une dizaine d'années ou plus, marqués par une histoire douloureuse, et dont personne ne veut ? De nouvelles procédures facilitant leur adoption sont à l'étude.


Le marché des enfants d'occasion
Un enquête de Olivier Sibille et Matthieu Dreujou

L'affaire a fait scandale : de petites annonces proposant des enfants ! Elles vantent par exemple les qualités d'une fillette « affectueuse et qui s'entendra bien avec vos animaux domestiques ».

Car aux États-Unis, dans les cas de mésentente les plus graves, la justice autorise certains couples à se séparer de leur enfant adoptif. Mais ces transferts se font parfois hors de tout contrôle et on assiste à un véritable marché d'enfants « seconde main ». Qu'arrive-t-il à ces jeunes ainsi ballottés de famille en famille ? À quels excès donne lieu cette pratique ? Complément d'enquête sur ces adoptions par petites annonces.


Le scandale des bébés volés
Un reportage d'Emilie Helmbacher et Marc Sainsauve

Ce fut longtemps un sujet tabou en Espagne. Depuis la dictature franquiste, des dizaines de milliers de nouveau-nés ont été confisqués à leurs mères biologiques, auxquelles on affirmait que leur enfant était mort. Ces bébés, bien vivants, étaient donnés à des familles en mal d'enfant et bien vues du régime. Ce trafic aurait perduré jusque dans les années 80.

Devenus adultes, ils sont nombreux, victimes de ces adoptions forcées, à rechercher leurs parents biologiques. Quelles relations ont-ils avec leurs familles adoptives, qui souvent leur cachaient la vérité ? Comment les autorités espagnoles ont-elles pu couvrir si longtemps de tels agissements ? Pourquoi, à ce jour, aucune condamnation n'a-t-elle été prononcée ? Enquête sur un mensonge d'État.

Commenter cet article